facel facelia techni tacot Facel Véga, l'élégance d'un grand carrossier ...

Le véhicule nous est confié dans un bel état de présentation. L'aspect mécanique demande des interventions sérieuses de notre part. Nous allons nous charger en premier lieu de remettre en fonctionnement son moteur 4 cylindres. Nous nous occuperons de refaire comme il se doit, le système de freinage, et tous les autres défauts que nous allons rencontrer.

 

 

Thumbnail image Thumbnail image

Après un diagnostic assorti d'essais routiers, il faut se rendre à l'évidence, même si le moteur est fonctionnel, il est bien trop bruyant. Un bruit de "moulin à café" témoigne d'un embiellage usé et celui plus aigü, de jeux anormaux au niveau du haut moteur d'une réfection à faire au plus tôt. Le bruit s'amplifie dès la sortir du régime de ralenti.

Dépose du groupe propulseur :

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

Ce n'est pas un secret, la Facelia est une voiture de carrossier, un grand carrossier certes, mais loin d'épargner la patience du mécanicien. La dépose du moteur seul n'est pas possible. Il est vrai qu'il ne manque "pas grand chose", mais ce "pas grand chose" est vraiment nécessaire pour laisser passer la forme du bas carter d'huile. Il est vrai aussi que l'avoir conçu perpendiculaire au sens du moteur (photo ci-dessous) ... il fut difficile de farie plus contraignant pour le mécanicien.

Thumbnail image

Nous allons rapidement droit au but, c'est à dire démontage-nettoyage et métrologie.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

Les pistons ont beaucoup trop de jeu dans leur fûts. Même si le talon des hauts cylindres n'est pas très visibles, on peut penser qu'un déglaçage un tantinet insistant a quelque peu adouci celui-ci.

Nous avions remarqué un embrayage dur à la pédale et non progressif. Pour que ce qui est du manque de souplesse, un rapide coup d'oeil sur le volant de moteur nous montre un magnifique miroir du plan de surface. On peut même voir le disque d'embrayage qui se mire sur la zone de contact du volant moteur (photo n2 ci-dessus). Une rectification ne sera pas de trop. Carter d'huile, des morceaux sont au fond, notamment des lambeaux de palier (la matière se délite). Le bloc moteur nu montre ses 5 paliers, un bon point pour cette mécanique rare.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

En passant, une poulie de vilebrequin dont la portée usée par la bague d'étanchéité devra recevoir une frête. Deux des 4 pistons, dont le polissage donne l'impression qu'ils sont applatis. Il n'en ai rien car il s'agit que d'un effet d'optique. Une des bielles a vu sa bague de pied décalée.  De plus , sa rotation a occulté les trous de graissage.

Thumbnail image Thumbnail image

La culasse en cours de déshabillage :

Nous passerons très rapidement sur les phases de dégraissage, de décapage et de métrologie, pour aller plus passionnant : la reconstruction du moteur. Ce qu icompte c'est le diagnostic que nous avons établi sur les travaux à réaliser sur ce moteur devant lequel un certain nombre de mécaniciens font la grimace. Voici le cahier des charges :

- cylindrée à réaléser et nouveaux pistons à fournir,

- vilebrequin à rectifier et équilibrage dynamique obligatoire pour la ligne d'arbre complète, auquel nous ajoutons une pesée des équipages mobiles.

- culasse à reconditionner en totalité (sièges, soupapes trop usées, guides et poussoirs à remplacer, et divers travaux de rectification à réaliser

- allumeur hors service à remplacer pa run modèle électronique intégral.

- dynamo à remplacer par un modèle d'apparence identique mais avec un alternateur intégré

- tous les autres périphériques à reconditionner.

Le bilan est sans appel : bien que ce moteur tournait encore à l'entrée du véhicule chez Techni-Tacxot, il était arrivé en fin de vie.

Reconstruction du moteur surnommée "PAM"- Pont-à-Mousson :

Thumbnail image Thumbnail image

Réalésage en cote + 2 mm , je sais on y va fort, mais il y a de l'épaisseur au niveau des chemises et des pistons adaptés sont disponibles. Comme le plan de surface du haut bloc laisse à désirer et que nous adorons constater des suintements après serrage d'une culasse, celui-ci passe à la rectifieuse. Les hauteurs des chemises sont ajustées en conséquence.

Culasse :

Thumbnail imageThumbnail image

Poussoirs, soupapes, guides de soupapes, paliers d'arbre à cames et roulements sont mis de neufs. Ensuite on surface le plan côté joint de culasse.

Thumbnail imageThumbnail image

On repart d'un bloc moteur parfaitement nettoyé. Le vilebrequin est passé en rectif ainsi que le volant moteur et la poulie, puis sur banc d'équilibrage.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Les ensembles bielle/piston sont apparriés par pesée. Les chemises sont équipés de joint neuf. COmpter presque 100 euros LE joint, prudence au remontage !

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Les coquilles de récupération d'huile doivent être parfaitement ajustée pour effleurer le vilebrequin sans le toucher. Sinon, usure, et ensuite fuite d'huile par le palier. Un mandrin est usiné pour remplacer le vilo, le temps du réglage. De la feuille de cliquant de 10/100e sert de gabarit pour laisser un jeu uniforme de 10/100e entre vilo et rebord des coquilles.

Montage coussinets bielle et paliers :

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Un des aspects merveilleuse de ce X!!!F@{"" ! de moteur ! Le bloc fonte est "souple". Ce qui va induire des différences d'alignement au serrage des paliers. Donc contrôle, redémontage, contrôle, re redémontage etc. etc. jusqu'à obtenir une rotation libre. Déjà pour dépasser ce stade il faudra un certain nombre d'heure, sans oublier la patience ... (au passage on change le roulement centreur d'embrayage, ce qui explique l'arrache roulement sur la photo). Lapoulie équipée d'un spi, sera réduite à la cote inférieure à cause du marquage du joitn à lèvre. Monter un spi sur une rainure n'a jamais permis de rendre la "chose" étanche.

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Les bielles :  les coussinets Facel n'explique plus. Donc il s'agira d'utiliser d'autres modèles montés sur Ford.  Encore un truc pour me mettre de bonne humeur car "adaptable" en mécanique signifie se casser la tête à batailler pour obtenir un montage satisfaisant. Batailler a été un mot gentil ! Pour être certain de l'absence de point dur, j'ai re déposer le vilebrequin, le poser sur une paire de vés et essayer une à une les bielles. Je me suis vite rendu compte qu'il fallait usiner un léger chanfrein sur les coussinets pour épouser le congés des manetons du vilo. "Adaptable" qu'on a dit ! Grâce à cette opération délicate, la bielle 1 et 4 se montent enfin à merveille.  Mais pas la 2 ni la 3 . De ce fait, deux solutions se présentaient à moi :

- un marteau viril, mais j'aurais eu des crupules,

- trouver l'origine de "ça tourne preque mais pas assez".

J'ai donc pris la deuxième solution, et au bout de plusieurs heures, l'origine du mal est apparue : un de nos prédécessuer s'est trompé en frappant au poinçon les bielles. Le chapeau de la 2 va sur la 3 et réceproquement. En fiat il ne fallait pas se fier au marquage du chapeau mais aux références marqués par le constreur permettant de rendre à César ...

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Remontage des pistons en s'assurant de la bonne continuité d'une rotation sans point dur. Avant le montage des pistons dans leur fût, je précise que TOUS les segments ont été contrôlés (jeu à la coupe).

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Le carter : la forme enchante le mécanicien qui doit sortir ou remettre en place le moteur dans la voiture (là aussi, encore une merveilleuse conception !). Vu l'état du carter d'huile et ses cicatrices, nous le faisons passer en tôlerie puis carrosserie. Le coup de bombe de noir cache misère n'est pas notre fort ;-)

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Calage de la distribution : pas de repère. Eh oui, les repères c'est comme les freins sur une voiture, seuls les lâches en ont besoin. Entre nous, la pose d'un disque gradué, c'est tout de même l'assurance de se fier à un faux marquage, ou de mettre en évidence toute anomalie. Donc en voiture, on met le disque (et aussi la ceinture s'il y en a !)

Thumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail imageThumbnail image

Mécanisme-disque-butée d'embrayage reconditionnés - Un beau repère d'allumage est fabriqué (là aussi, allez comprendre pourquoi ce merveilleux moteur n'en est pas muni ?) - Quelques périphériques reconditionnés.

Thumbnail image

Et voilà ! Tout beau tout neuf, le joli moteur Pont-à-Mousson est terminé.  C'était pas la peine d'en faire un roman. Bon, certes il a fallu 9 mois pour obtenir toutes les pièces détachées, des semaines à se creuser l'esprit pour "adapter" proprement et fiablement les ersatz, et au bout d'un an, c'est fini. Tout ceci pour dire que j'invite fortement le novice à ne pas se lancer seul dans le reconditionnement de ce type de moteur.

Une petite vidéo pour le plaisir de l'entendre faire ses premiers tours de vilebrequin.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

 

Pour améliorer la charge de la batterie, nous remplacons la dynamo par un dyna-alternateur, c'est à dire un alternateur dont l'apparence est identique à celle de la dynamo. La charge de la batterie se fait même au ralenti. La puissance fournie est bien supérieure à celle de la dynamo, la régulation du courant de charge est bien meilleure.

Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image Thumbnail image

Essais routiers, impressions au volant :

Le reconditionnement du moteur a demandé un travail conséquent face à une mécanique en très mauvais état et surtout une conception maladroite. Bien des collectionneurs disent du mal de ce moteur PAM, mais patience et technicité permettent de tirer profit de cette mécanique rare. Notamment, l'équilibrage du vilebrequin et l'appariement des équipages mobiles ont fait oublier les vibrations parasistes du moteur vers 2300 tr/min. Le montage de pistons plus conséquents accroît le couple moteur et cela le rend très agréable. 

Sensations au volant : le moteur est coupleux, léger (grâce à l'équilibrage) mais présent. Il ne faut pas beaucoup taquiner la pédale de droite pour qu'il prenne des tours. Mais prudence, nous sommes rodage. Le moteur a réellement un comportement qu'on pourrait apparenter à celui d'une italienne (une voiture italienne je précise !) de la même époque. Le bruit est agréable. La tenue de roue est tout à fait raisonnable ainsi que son freinage. Ce qu'on pourra aussi apprécier est la boite 5 rapports, vraiment bien venue. Mais au-dessus de tout, ce qu'on garde après avoir essayé cette Facel Véga, c'est une sensation de classe et de raffinement. Etre au volant de cette élégante et rare voiture, vous transportera dans l'ambiance des artistes de l'époque 50/60.  Je dirai même que la voiture attire le respect sans sensation d'austentatoire, élégante au milieu des autres véhicules. C'est vers cette Facelia que se sont tournés les visages. J'ai adoré !

Retour

 

Techni-Tacot

Restauration de voitures anciennes et Boutique en ligne de pièces détachées pour véhicules de collection.
ZAC Val de Durance - 6 Rue du Cabestan - 13860 - Peyrolles en Provence - FRANCE
Téléphone : 04-42-57-79-06