Chargement du dossier en cours

Restauration Dodge WC 51 – Fargo

logo dodge

Remise en état d’un Dodge WC 51 :

Un emblématique véhicule américain fait son entrée à l’atelier Techni-Tacot. Il est à peine roulant car son moteur 6 cylindres ne fonctionne que sur 4 cylindres. Un relevé des compressions montre qu’un des cylindres est à zéro que des 2 des autres sont très en dessous de la normale. La dépose de la culasse est la première étape à réaliser pour en savoir plus.

Le véhicule qui entre en atelier a déjà reçu une restauration importante mais est resté immobilisé durant une dizaine d’année. Techni-Tacot s’occupe de remettre en route la motorisation et de procéder à la mise en sécurité du véhicule.

Dodge WC 51 Fargo

Techni-Tacot doit réaliser les opérations suivantes de restauration :

  • Dépose et reconditionnement du moteur 6 cylindres à soupapes latérales
  • Séparation caisse/châssis pour reconditionnement complet du châssis,
  • Reconditionnement du freinage complet, avec remplacement du DOT par un silicone,
  • Remise en état générale du véhicule et ajout d’accessoires « confort »,,
bloc moteur 6 cylindres dodge wc 51

Coups d’oeil sur la motorisation du Dodge WC 51 :

A première vue, la mécanique est en état très vétuste. Divers bricolages de fortune sont reconnaissables de loin. Le radiateur est au bord du suicide avec des traces de suintement très esthétiques mais peu rassurantes. Le faisceau est sérieusement colmaté et le circuit de refroidissement baigne dans une boue orange, témoin des années d’utilisation d’eau en lieu et place du liquide de refroidissement ‘4 saisons’ anti corrosion.

Diagnostic du manque de compression du moteur Dodge WC 51 :

Après avoir déposé la culasse, l’absence de compression du cylindre n°5 est expliquée. Le siège s’est desserti et empêche la soupape de se fermer. On remarque l’état très brillant de l’intérieur des chemises témoignant d’un usage conséquent qui a progressivement fait disparaître les stries de lubrification.

Recherche de solution pour le moteur 6 cylindres Dodge WC 51 :

Point essentiel : le bloc fonte ne comporte pas de sièges de soupapes rapportés. La présence d’un siège indique une réparation sur le cylindre n°5. La soupape a battu le bloc qu’elle a entamé profondément. Il ne reste pas assez de matière pour garantir l’insertion d’un nouveau siège en laissant suffisamment de matière entre ce siège et son voisin.

Le bloc est hors service et l’usure de la cylindrée trop importante pour conserver en l’état, la seule solution fiable est de trouver un autre bloc et de refaire le moteur comme il se doit.

Nouveau bloc moteur Dodge WC 51 :

C’est avec un immense plaisir que nous avons pu trouver un nouveau bloc moteur. Celui nous a été vendu comme ayant toujours dormi dans un garage chauffé, avec moins de 20000 km et tournant. Il va sans dire que nous n’avons aucun doute à ce sujet.  Cependant comme la couleur « rouille » ne convient pas à notre client, nous optons pour un démontage complet …

A suivre …

Démontage du moteur Dodge WC 51 :

Bien entendu et vu l’état, un démontage complet avec expertise et métrologie est nécessaire. Allons-y …

Le desassemblage reste traditionnel pour un moteur à soupapes latérales. Le vilebrequin subira un contrôle par magnétoscopie afin de mettre en évidence toute fissure ou anomalie sur l’acier. Le bloc est mesurée pour déterminer la prochaine côte d’alésage. Les fûts accusent une usure très importante mais sans rainurage destructeur.

Reconditionnement du moteur Dodge WC 51 :

Bien que ce type de moteur soit très robuste, il reste , comme les autres, une mécanique de précision. La faiblesse rencontré sur ces 6 cylindres se situe notamment au niveau des sièges de soupapes.  Avant tout réalésage nous commençons par sièges et soupapes. Ceci nous assure de ne pas être arrêté par une usure excessive de l’un deux et l’impossibilité de réparer fiablement le bloc, comme cela a été le cas pour le premier bloc.

Reconditionnement boîte de vitesses Dodge WC 51 :

La boîte est de construction massive et rustique. L’ensemble est complètement désassemblé puis ausculté. Comme le véhicule dans son entièreté a énormément servi et de ce fait est très usé. La pignonnerie n’a aucune dent cassée, mais montre une usure à l’attaque de l’engrènement. Nous décidons de conserver la pignonnerie non disponible en neuf. La remplacer n’apporterait pas d’avantage au niveau du passage des rapports.L’ensemble des roulements y compris les deux roulements à rouleaux internes. Les brides de sorties sont très marqués au niveau de la portée des bagues étanches. Nous remplaçons par de la pièce neuve de stock militaire.

Reconditionnement boîte de vitesses Dodge WC 51 :

Nous déposons les bagues en bronze pour les remplacer. La boîte retrouvera un fonctionnement le plus silencieux possible et une manœuvre normale, même si la notion de confort sur ce type de véhicule reste très en arrière.

Reconditionnement boîte de vitesses Dodge WC 51 :

Les paliers de la fourchette d’embrayage sont remplacés aussi, permettant de retrouver un guidage satisfaisant sans jeu anormal. La phase de remontage de la pignonnerie arrive avec la monte de nouveaux roulements, paliers, joints spi, et cales. Nous en profitons pour reconditionner le système de frein à main, tambour, sangle de freinage et pièces de liaison. La boîte de vitesses est de nouveau prête à fonctionner, dans un bel aspect autour d’une mécanique refaite en profondeur.

Décapage et préparation châssis Dodge WC 51 :

Une fois le châssis entièrement déshabillé, nous procédons au dégraissage, puis au décapage. La structure porteuse du Dodge comporte une traverse close mais non étanche. Les projections d’eau finissent par entrer dans le caisson dépouvu de trou d’évacuation. Le brossage met en évidence des zones fragiles où la corrosion a attaqué l’acier. Nous mettons à jours ces zones.

Réparation et laquage du châssis Dodge WC 51 :

Des greffes de tôles d’acier de 3 mm sont réalisées. Des trous de mise à l’air libre sont effectués pour pérenniser nos travaux. Le châssis passe ensuite en cabine pour un laquage avec un époxy chargé d’anticorrosion. L’aspect final est très réussi.

Nous arrivons au moment charnière, c’est à dire celui où après de longues, fastidieuses et salissantes étapes, nous passons au remontage du véhicule.

A suivre …

Remise en état des suspensions – Dodge WC 51 :

Beaucoup de travail pour obtenir une remise en état en profondeur des suspensions sur ce Dodge. Nous constatons un état d’usure très important. Il n’est plus possible de conserver axes de lame, oeillets en bronze, jumelles. Tout est usé au-delà des tolérances. Nous séparons les paquets pour décaper l’acier et vérifier l’intégrité des lames. Un laquage complet à la teinte du châssis leur donnera un bel aspect. Ensuite nous passerons au remplacement de ma totalité des oeillets (axes+bagues), précisant qu’il sera nécessaire d’aléser chaque pièces neuves pour obtenir un glissement libre sans jeu. Il est possible de rentrer les axes au marteau et ensuite de compter sur l’usure pour les rendre libres, mais nous préférons les bonnes méthodes anciennes !

Remise train avant directeur – Dodge WC 51 :

L’essieu avant est le plus complexe et long à remettre en état. Heureusement, les pièces essentielles sont en bon état. Il s’est agit en grande partie d’effectuer le démontage de pièces massives, baignant dans une graisse très odorante. Un vrai bonheur ! Nous conservons les roulements en parfait état mais remplaçons les bagues étanches.

Remontage train avant directeur – Dodge WC 51 :

Le remontage demande beaucoup de patience et une méthode rigoureuse pour éviter de déplacer les lourdes pièces.

Après remise en place sur le châssis, nous en profitons pour remonter le système de freinage. Un liquide silicone remplace avantageusement le DOt dans le cadre de véhicules de collection ou à usage peu fréquent.

Remise train arrière – Dodge WC 51 :

Le travail a été plus rapide du fait de l’absence de pivots directeurs pour l’essieu arrière . La mécanique du différentiel était en bon état.  Nous conservons les roulements en excellent état et remplaçons les bagues spi, après avoir rectifié et fretté la bride de nez de pont.

Remise en état du boitier de direction – Dodge WC 51 :

Les principales phases de travail : démontage, dégraissage, métrologie, laquage, remplacement des roulements et bagues étanche. Remplissage à la graisse et réglage des jeux.

Remise en état  boîte de transfert – Dodge WC 51 :

Les principales phases de travail : démontage, dégraissage, métrologie, laquage, remplacement des roulements et bagues étanche.Usinage des brides de transmission pour pose de frête. Remplacement des carter en fonte. Réglage des jeux.

Remise en état carburateur et collecteur adm ech – Dodge WC 51 :

Les principales phases de travail : démontage, dégraissage, laquage. remplacement pochette joints, niveau de cuve, vérification des volets. Ce carburateur est assez complexe de part ses étanchéités à soigner et sa conception en 3 niveaux.

Remise en état carburateur et collecteur adm ech – Dodge WC 51 :

Les principales phases de travail : démontage, dégraissage, laquage. remplacement des joints et pointeau, niveau de cuve, vérification des volets. Ce carburateur est assez complexe de part ses étanchéités à soigner et sa conception en 3 niveaux.

Reconstruction du moteur 6 cylindres – Dodge WC 51 :

Le reconditionnement sérieux de ce gros bloc fonte est conséquent. Le nettoyage du bloc demande beaucoup d’étapes différentes pour venir à bout des dépôts de calamine, de rouille, de tartre et autres souillures. Les fûts sont réalésés en seconde cote, le vilebrequin est rectifié sur ligne et bielles, les bagues d’arbre à cames sont remplacées. Nous fabriquons d’ailleurs des outils pour ne pas blesser les pièces au montage. Une bonne heure d’ajustage sera nécessaire pour redonner une parfaite liberté à l’arbre à cames. Globalement les pièces neuves d’époque destinée à l’armée, laisse à désirer. Certaines sont même non utilisable en l’état. On peut penser qu’elles n’ont jamais été utilisées pendant la période d’utilisation militaire. Par exemple, le kit de remise en état pour pompe à huile. Les pignons sont trop haut pour être montés et l’axe n’a jamais été percé pour recevoir la goupille fournie dans le kit.

Reconstruction du moteur 6 cylindres – Dodge WC 51 :

Les phases diverses de rectification sont considérables car les moteurs que nous recevons sont de plus en plus âgés. Passés dans différentes mains plus ou moins expertes, utilisés au-delà de leur capacité, les mécaniques sont souvent en piteux état. Aussi, il ne s’agira pas de partir le coeur vaillant et de remonter les pièces après un simple nettoyage au gas-oil.  La première photo montre le travail de rectification sur les poussoirs, autant sur le plan en contact avec les cames que la tête de réglage côté soupape. Nous nous occupons de polir l’arbre à cames, de refaire les paliers, de sauver la pompe à huile, de refaire sièges et soupapes, de surfacer le plan du bloc et celui de la culasse, de rectifier le volant moteur et la portée de la poulie principale, sans oublier de réaléser les 6 fûts. Cet grâce à ces travaux de précision que le moteur donnera toutes ses performances et ce pour longtemps.

Reconstruction du moteur 6 cylindres – Dodge WC 51 :

Autre point de détail, oui, nous pesons les bielles.  Bien que nous ayons changé le jeu complet par des pièces neuves (ex stock armé), la différence de poids suivant les années de fabrication s’étend à + 35 grammes : de quoi anéantir tous nos efforts si on ne prend pas la peine de vérifier. Le constructeur annonce une tolérance maximal de 7 gr. Nous avons su ce qu’il nous restait à faire. C’est le boss qui s’y est collé, il aime bien chercher le poil sur l’oeuf ! Enfin, le poil, ici, il représentait 5 fois le maximum de la tolérance.

Reconstruction du moteur 6 cylindres – Dodge WC 51 :

Le jeu à la coupe de chaque segment est contrôlé. A ce sujet, nous avons préféré ne pas utiliser les segments neufs d’époque. L’acier évolue dans le temps et souffre d’une oxydation même superficielle. Le jeu fourni a été relégué à la ferraille et nous avons fourni NOS segments habituels, achetés chez un fabricant connu. Il en sera de même pour les pistons : mal finis. Nous avons préféré monter une fabrication actuelle et de marque connue, qui nous a offert un différentiel de poids de 2 grammes maximum. Les premiers démarrages moteur ont d’emblée montré la qualité de l’étanchéité des racleurs d’huile. Aucune fumée, une combustion immédiatement normale, sans excès d’huile. Soupapes remontées et réglées – un coup de taraud dans les puits des goujons de culasse – une couche d’étanchéité sur le joint de culasse et nous refermons le moteur. Le volant rectifié reçoit un mécanisme d’embrayage reconditionné. Il ne reste que les périphériques au moteur à remonter et la mise à feu sera possible.

Reconstruction du moteur 6 cylindres – Dodge WC 51 :

La récompense des centaines d’heures de travail : la mise en route du 6 cylindres. Le son est rauque et puissant même s’il ne dépasse pas la centaine de cv. Le ralenti est très régulier et la mélodie digne d’un « 6 en ligne ». Du bonheur à écouter pour ceux qui apprécient la mécanique soignée.

Mise à feu moteur 6 cylindres Dodge WC 51

Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.