Chargement du dossier en cours

Remise en état freinage Renault Dauphine 1093

logo renault

La restauration de la Renault Dauphine 1093

Le plaisir à conduire une voiture ancienne, n’est pas lié seulement à un bel aspect extérieur.

Préambule Renault Dauphine 1093 :

Depuis que je suis passionné par l’automobile ancienne, je ne cesse de prendre du plaisir à regarder, lors de salons, de balades, d’expos, ou à l’atelier TECHNI-TACOT, la beauté des anciennes autos. Mais il y a un aspect que je regrette beaucoup, c’est de constater qu’encore trop souvent, certains véhicules arborent une belle peinture et des chromes rutillants, mais leur véritable travail de restauration s’est arrété là. L’aspect fonctionnement est arrivé au second plan et se limite à « refaire marcher » sans se soucier de la nécessité d’un travail en profondeur. Cependant, depuis quelques années, la demande des amateurs (notamment des propriétaires de véhicules populaires), s’orientent vers le besoin de conduire un véhicule parfaitement fonctionnel. C’est à dire que si auparavant, nombreux se contentaient d’une peinture , de chromes astiqués et d’une mécanique remise en route sans plus, il en est de moins en moins souvent le cas, et c’est tant mieux !

Refaire une mécanique

Refaire une mécanique ne veut pas dire débloquer un moteur à la sauvage, et se féliciter qu’avec un peu de dégrippant, on a réussi à faire « pétarader » le vieux moteur. Certes on arrive dans la majeure partie des cas à redémarrer une mécanique bloquée ou immobilisée pendant une ou plusieurs décennies, mais c’est au détriment de sa durée de vie qui fatalement aboutira à court terme à une casse.

Refaire ou plus précisémment recondtionner une mécanique, va demander un démontage conséquent et complet, un nettoyage en profondeur et surtout l’analyse de l’état des pièces pour en déduire la nécessité de remplacer ou ré usiner les pièces critiques.

Qu’en est il avec cette belle et rare Dauphine 1093 ?

Renault Dauphine 1093

Ici le cas n’est pas celui d’un coup de peinture pour faire joli. En effet, ce véhicule a bien reçu une restauration conséquente. La voiture est belle extérieurement, intérieurement, dessus et dessous, comme ce qu’une vraie restauration doit apporter. L’exemple de cette « 1093 » va nous permettre de montrer ce que « refaire un freinage » veut dire. Si sur un véhicule récent, cela se résume à peu près à remplacer les plaquettes et éventuellement les disques, sur une ancienne il en est tout autrement.

Tout d’abord de quoi souffre cette jolie voiture ?

En premier lieu, son freinage est défectueux. Nous constatons une pédale molle, qui s’enfonce au fond, un freinage non rectiligne et peu efficace. Bref, ça freine mal et cette voiture ne peut pas continuer à rouler sur la route sans risquer de mettre en danger ses occupants et les usagers extérieurs. Même si c’est une jolie petite voiture, les diminutifs ne doivent pas masquer qu’il s’agit d’un véhicule automobile circulant sur le domaine routier, pouvant devenir un objet dangereux, voire mortel.

Voici notre méthodologie de travail :

Prise en main de la Renault Dauphine 1093

En premier il est impératif de constater les défauts lors d’un prudent essai routier. Ensuite le véhicule est placé sur un pont élévateur pour un démontage du système complet. Il va s’agir aussi de vérifier si les pièces sont conformes à ce qu’on doit trouver sur ce modèle. Trop souvent nous découvrons des pièces incomptatibles, issues d’un autre modèle de voiture, de montage dangereux ou de tentatives de masquage d’un problème par des pièces plus puissantes. Par exemple, une voiture qui bloquait une roue l’arrière et partait en tete à queue, avait reçu des cylindres de roue plus gros à l’avant.

Du « grand n’importe quoi »

Du « grand n’importe quoi » car si le problème ne se remarquait plus pour les ralentissements ou les freinages courants, en cas de freinage d’urgence, il était toujours présent. C’est sur cette analyse au combien rapide, qu’on peut se demander ce qui passe par la tête de l’inconscient qui a trouvé cette solution. En effet, en cas de freinage d’urgence, lorsque des vies sont en jeu, on a surtout pas besoin d’avoir une roue qui se bloque au risque de perdre le contrôle de la trajectoire du véhicule.  Mais en général, ces « bricoleurs étourdis » ont la réponse facile, en disant qu’ils roulent peu, pas vite et surtout qu’ils font attention !

Ceci n’est qu’un exemple, car l’homo sapiens bricolus est plein de ressources ! …

Suite au démontage et à l’expertise des piècess nous constatons :

  • étrier de frein fuyards,
  • circuit de frein mal purgé,
  • disques de frein trop usés, voire d’origines,
  • plaquettes contaminées par le liquide de frein,

L’ensemble du système de freinage est donc à remplacer en totalité. Nous en profiterons pour remplacer le DOT par un liquide de freinage 100% silicone, bien plus adapté à une utilisation irrégulière des véhicules anciens.

Les étriers AV sont remplacés par des neufs. Ceux de l’AR sont reconditionnés car je préfère les garder dans leur diamètre plutôt que de monter 2 gros modèles comme à l’avant. De plus, en augmentant le volume des pistons AR, la course à la pédale sera plus longue et donc moins agréable.

Moyeux arrière Renault Dauphine 1093

Les moyeux AR sont déposés, mais dans cette version, l’extraction des demi arbres de roue peut être évitée. Nous en profitons pour nettoyer et vérifier les roulements de roue et les regraissser avec une graisse de qualité. Les brides de roulement décapées reçoivent des bagues étanches neuves. Concernant les flasques, un décapage, décabossage, suivi d’un laquage fait partie de l’aspect restauration.

Quelques exemples de pièces remises en état car notre métier va au-delà de se limiter à remplacer les pièces.

Les étriers AV (38mm) sont remplacés par des neufs, ceux AR (32mm) sont reconditionnés car le bâti en aluminium est en excellent état. Les disques sont changés et les flasques repeintes.

Détails de la restauration de le Renault Dauphine 1093

Le limiteur de pression AR est remplacé par un raccord 3 voies. Disons que le montage d’origine a tendance a trop réduire la force de freinage sur l’arrière alors que le véhicule est équipé d’un moteur en porte à faux arrière. On peut se poser des questions sur le choix de la Régie à ce niveau. Le montage en té direct offre réellement plus de freinage sans pour autant bloquer les roues AR trop en avance. Le liquide de frein est remplacé par du 100% silicone, ce qui offre à ce véhicule qui ne fera pas de circuit une meilleure tenue au grippage et fuites de liquide. Autre détail important, en cas de fuite, le silicone n’attaque pas la peinture. Avec un véhicule restauré, cela a encore plus d’importance.

La restauration du freinage de la Renault Dauphine 1093 est réussi

La Dauphine retrouve un freinage rectiligne suffisamment puissant pour redonner confiance et sécurité à son conducteur.

Renault Dauphine 1093
Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.