Chargement du dossier en cours

Alfa Romée Giulia 1600 Super – restauration mécanique

logo alfa romeo

Motorisation et remise d’une Alfa Giulia 1600 Super :

L’Alfa Romeo Giulia est une automobile – berline sportive – produite par le constructeur italien Alfa Romeo entre 1962 et 1977 dans sa nouvelle usine d’Arese.

Le véhicule qui entre dans notre atelier a déjà reçu une restauration importante. Cependant la motorisation semble plus avoir été remise en route que reconditionnée dans les règles de l’art. Techni-Tacot s’occupe reconditionner ce moteur performant et sa mécanique périphérique.

alfa romeo giulia 1600 super

Essais et diagnostic de l’Alfa Giulia 1600 Super :

Le véhicule est arrivé avec un moteur ne tournant que sur 3 cylindres. Le moteur est bruyant et fume bleu à l’échappement. Un reconditionnement complet s’impose ainsi que les périphériques au moteur.

En s’approchant du compartiment moteur, nous avons vite compris qu’il faudrait remettre de l’ordre dans les connexions électriques et il en est de même sous la planche de bord.

Techni-Tacot doit réaliser les opérations suivantes de restauration :

  • Dépose et reconditionnement du moteur 4 cylindres avec arbres à cames en tête,
  • équilibrage de l’équipage mobile et du vilebrequin,
  • Remise en état du faisceau électrique et des accessoires non fonctionnels,
  • Remise en état générale trains, freinage et transmision,
moteur giulia alfa 1600 super

Désassemblage et diagnostic du moteur Alfa Giulia 1600 Super :

On retrouve l’architecture caractéristique du double arbre à cames en tête , avec un bloc en aluminium. Par mesure de précaution nous vérifions le calage de la distribution pour assurer qu’à ce niveau il n’y avait pas d’erreur. Savoir, c’est pouvoir choisir et décider. Maintenant nous savons qu’il n’y avait pas d’anomalie à ce niveau. Rassurez vous; nous allons vite les trouver …

Désassemblage et diagnostic du moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Ce fut rapide ! Une des soupapes est brûlée. Après dépose des soupapes, nous avons constaté des sièges en mauvais état. Ceci explique le fonctionnement sur seulement 3 cylindres (compression nulle sur le 3ème).

La dépose des coussinets de ligne et bielles montre des portées fortement rayées et certains coussinets arrivés au cuivre (disparition du revêtement anti-friction). C’est la cause de l’embiellage bruyant.

Les ensembles chemises pistons étaient dans un état correct mais la segmentation certainement d’origine ne faisait plus son travail d’étanchéité suffisante.

Conclusion : reconditionnement complet avec équilibrage de ligne de vilebrequin et appariement par pesées des bielles/pistons.

A suivre …

Reconditionnement du moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Nous passons très rapidement sur les étapes de désassemblage, puis de dégraissage à la vapeur, suivies du brossage et du nettoyage en profondeur par bains d’ultra sons. Après métrologie et commandes des pièces, la reconstruction se prépare.

Tout commence par un bloc moteur nu propre comme un sou neuf, posé sur la table de remontage.

A suivre …

Equilibrage de l’embiellage – Moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Dans la majorité des cas, nous proposons lors des reconditionnements des moteurs, de réaliser un équilibrage sur banc dynamique.  Les moteurs de plus en plus âgés présentent des balourds qui réduisent leur performances et leur durée de vie. Equilibrer un moteur augmente ses capacités de reprise, diminue sa consommation, réduit les vibrations et protège la mécanique du véhicule et contribue à accroître sa longévité.

La ligne complète accompagné de son mécanisme d’embrayage a été traité de la sorte. Des repères de couleur et des perçages montrent le travail nécessaire pour que sa « tourne rond ».

Au préalable, le vilebrequin a subit un contrôle par magnétoscopie. Paliers et manetons de bielle ont été rectifiés et ce n’était pas du luxe. Les cotes de réparation sont en mesures impériales, ce qui peut surprendre pour un moteur latin.

Jeu latéral vilebrequin – Moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Il était difficile de dire que ce moteur avait très peu servi. Mais chose plus rare, le jeu latéral réglé par les cales placées sur le palier intermédiaire, dépassait, et de loin, la cote de réparation maximale des cales commercialisées. Nous avons dû rectifier les joues du vilebrequin pour retrouver des plans de surface perpendiculaires à l’axe de rotation, mais cela a augmenter le jeu déjà trop important. Deux solutions se sont présentées :

– s’assoir sur le capot et pleurer en se tenant la tête entre les mains,

-trouver une solution par usinage et compenser le jeu.

Personnellement, j’aime bien le capot de la Giulia …   La solution de rectification  convient à notre façon d’aller en profondeur. Une paire de cale ont été réalisée sur mesure en prenant soin de compenser du côté de l’usure pour ne pas translater le vilebrequin dangereusement. C’est à dire qu’il faut conserver le centrage des bielles sur leur axe de piston. Deux photos pour illustrer …

Embiellage / pistons – Moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Les paliers sont en place, sans oublier les deux joints de caoutchouc pour celui arrière. Pas très facile à insérer, il a fallut peaufiner les gorges pour leur permettre une mise en place satisfaisante.

Comme pour tous nos motorisations, nous pesons bielles et pistons et les apparions en conséquence. Avec le jeu de pistons choisis, j’avoue que l’homogénéité est au rendez-vous. On peut crier venez voir, tant la qualité de fabrication saute au yeux – la balance numérique pour juge impartial. Nous descendons à moins de 0.5 gr d’écart entre chaque équipage mobile.

Culasse – Moteur Alfa Giulia 1600 Super :

On se souvient que la panne initiale (parmi tant d’autres) provenait d’une soupape brûlée. (voir photo début article). Vu l’état d’usure général, la décision a été prise :

  • d’éprouver à 80°C la culasse,
  • de remplacer les 8 soupapes et les 8 guides,
  • de rectifier les sièges, de changer les joints de queue de soupape,
  • de contrôler et rectifier selon nécessité, les poussoirs,
  • de surfacer le plan principal, et quelques autres tour de main.

Le joint de collecteur sera monté avec un complément de pâte à joint : ceinture et bretelle.

Distribution – Moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Au préalable la culasse a été posée avec les 2 AC sur leur repère, évitant ainsi aux soupapes d’interférer avec les têtes de piston.

Le comparateur … : un de mes outils fétiches ! J’aime la précision, en doutiez-vous ?

La confiance n’exclut pas le contrôle, alors ne nous privons pas de vérifier les repères pour caler comme il se doit. Je commence par vérifier le PMH par rapport au repère de poulie de vilebrequin. C’est la base du calage. Ensuite, il s’agira de faire coïncider les marqueurs de chaque arbre à cames. Même avec une distribution neuve, les repères sont légèrement décalés. C’est le genre de détail qui m’empêche de dormir. Pourquoi se contenter du « moyen » quand la précision à portée d’outil. Alors utilisons les trous de perçage pour faire glisser les pignons d’AC jusqu’à obtenir la perfection divine, ou plus humblement, de s’en approcher de très près.

Préparation remise en place du moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Les carters sont remis en place. Pompe à eau et brides de carburateur neuves. Nous réalisons une révision partielle de la boîte vitesses.

Préparation remise en place du moteur Alfa Giulia 1600 Super :

Les présentations sont faites entre Monsieur à Madame.

Remise en place du moteur Alfa Giulia 1600 Super :

L’ensemble moteur-boîte est replacé dans son compartiment. Nous changeons les silent-blocs et remettons en état le bas de batterie, des fixations diverses et un renvoi de commande d’accélération.

Les carburateurs – Alfa Giulia 1600 Super :

Remise en état des carburateurs qui étaient plus sales qu’abimés :

  • désassemblage,
  • bains ultra sons,
  • remontage avec pochette complète

Alternateur – démarreur – Alfa Giulia 1600 Super :

Ces deux accessoires, fortement indispensables d’ailleurs, fonctionnaient avant nos travaux sur la motorisation.

L’expérience qui dit-on est une lanterne que l’on porte sur le dos et qui éclaire le chemin à parcourir, nous invite à vérifier par nous même. Un démontage nous permet de mettre en évidence des roulements en fin de vie et un collecteur irrégulier pour l’alternateur. Le démarreur souffre des mêmes maux avec des paliers à remplacer au lieu des roulements. Nos bons soins habituels redonnent un aspect reconditionné plus rassurant aux deux machines à courant tournant.

Remise en état module de chauffage – Alfa Giulia 1600 Super :

Dans la liste des points à revoir, nous avons celui du chauffage qui semble ne plus fonctionner. La dépose du bloc complet va demander une flexibilité importante au corps humain qui va avoir le plaisir, que dis-je, l’immense joie d’aller sous la planche de bord.

Une fois extrait le bloc est désassemblé et l’origine du défaut principal est localisé :  un joint altéré est venu obturer le départ sur le robinet de chauffage.

Le petit radiateur est reconditionné, le robinet changé et nous remettons en état le système de trappe, sans oublier la phase « peinturage ». Les durites sont remplacées comme il se doit.

Remise en état train avant – Alfa Giulia 1600 Super :

Je vais commencer par rassurer le propriétaire, la voiture est saine au niveau carrosserie et structure. Mais je constate, encore une fois, que si la robe de la mariée est belle, cele ne fait pas tout. Globalement la mécanique est en l’état. D’ailleurs un indice fréquemment rencontré nous mets la puce à l’oreille. Le train est joliment propre et a été recouvert d’une couche de noir satiné. Il suffit d’observer l’amortisseur orange qui a reçu la pulvérisation d’une sorte d’antigravillonnant du plus bel effet, mais aussi utilisé comme cache misère.

Le contrôle technique que nous avons fait subir à la voiture est revenu sans appel : train avant = pas bien ! Géométrie irrégulière, jeu dans les rotules, silent bloc hors d’usage (dur comme la pierre) et cerise sur le gâteau, félure des points de fixation du boitier de direction sur le longeron . Rassurez-vous ce dernier point est connu sur ces Alfa et sera traité sans grande difficulté en suivant une des 2 méthodes suivantes :

– mécano soudure par TIG ce qui évitera tout risque de collage avec un MIG.

– ou un simple coup d’antigravillonannt pour faire bô !

Nous conseillons la première méthode. A suivre …

Travaux électriques et allumage électronique – Alfa Giulia 1600 Super :

Concernant l’électricité, je pense qu’un « Jojo-la-bricole » est passé par là. Il suffisait de se pencher un peu sous la planche de bord pour comprendre qu’il y avait des trucs en trop. Bref ! Nous avons remis de l’ordre, supprimé tout ce qui avait été tiré en double à cause d’un problème de connexion coupée. Je rappelle qu’en électricité (notamment), le risque d’incendie est le grand ami du manque de rigueur. Donc l’essentiel est de toujours trouver l’origine du dysfonctionnement avant de refaire par dessus sans réfléchir plus que cela (sauf dépannage d’urgence sur la route).

Le « Jojo-la-bricole » avait dû regarder K2000 aussi et tenté de transformer cette auto en vaisseau futuriste, devant le nombre d’interrupteurs ajoutés. Même la DS de Fantômas salivait d’envie.  Chez Techni-Tacot, on réfléchit, rationalise et répare comme il se doit. Faute de ne pas pouvoir changer la planche de bord, pour une question de coût surtout, nous avons réalisé un cache recouvert Simili conforme au Design des équipements. Certes cela ne sort pas de chez Channel, mais c’est réversible et surtout destiné à boucher cet horrible trou. Une découpe qui avait dû être faite avec l’opinel du grand-père …

Travaux électriques et allumage électronique – Alfa Giulia 1600 Super :

Pour clore le chapitre élec, nous montons un allumeur électronique histoire d’accroitre les perf de ce moteur très intéressant et de supprimer les problèmes de vis platinées et autres condensateurs. Par sécurité, l’allumeur mécanique révisé sera présent dans le coffre au cas où. Avec ceinture et bretelles, on ne perd pas sa dignité devant tout le monde.