Chargement du dossier en cours

Food Truck – Citroën HY – La Fourgonnette

Logo citroen ancien

Remise en état importante des éléments mécaniques d’un utilitaire Citroen HY

L’attrait pour les véhicules anciens utilisés pour des applications professionnelles est vraiment d’actualité. On retrouve ces sympathiques utilitaires dans la restauration quotidienne accessible dans la rue, appelée aussi « street food ». Un grand changement est apparu depuis quelques années avec le souhait pour ces restaurateurs ambulants de proposer une nourriture de plus grande qualité, avec des produits frais, et pleines d’idées innovantes. Adieu le simple « hot dog – moutarde » ou sandwich « jambon beurre » sans oublier le « steak -frites-mayo-cornichon » (mon préféré quand j’étais étudiant), place aux salades composées de produits locaux aux multiples saveurs, aux burgers plus savoureux les uns que les autres, et j’en passe.

A ce sujet, l’équipe de « La Fourgonnette » dont je vous recommande la page Facebook, est à fond dans ce nouveau marché, réjouissant le consommateur avec un menu fort alléchant.

Mais pour travailler avec un véhicule ancien, il faut pouvoir compter sur sa monture de tout temps. Inutile de croire qu’une mécanique datant des années 60 /70 pourra être sollicitée sans défaut après une simple sortie de son sommeil ou une vidange assortie du (soyons fou) remplacement des 4 bougies.

Le véhicule nous est livré de la région parisienne par transporteur pour être réparé selon notre rigueur coutumière. Depuis plusieurs années, il ne se passe pas une semaine, sans recevoir un HY qui souffre des maux habituels : moteur, boite, freinage, trains roulants, etc  …

Notre tour d’horizon du véhicule :

Le véhicule est livré par transporteur. Il ne démarre pas.  Nous devons réaliser des travaux de premières nécessités pour lui permettre de réaliser un essai routier avant diagnostic. Ainsi cela permettra d’apprécier le fonctionnement de la boite, le freinage, les suspensions et divers accessoires. Au bout d’une bonne heure, nous modifions le carburateur, l’allumage et le moteur, à défaut de ronronner comme mon chat, tourne sur 3 cylindres 1/2, et je suis gentil !

Constatations :

  • Le moteur démarre difficilement et ne tourne que sur une partie des cylindres,
  • freinage : déséquilibre important, la direction tire à droite fortement,
  • boite de vitesses convenable mais fuites d’huile,
  • échappement avec remontée des gaz brûlés dans l’habitacle. L’intérieur de la cabine est noire de suie. Pitié pour les poumons des conducteurs.
  • moteur très bruyant (anormalement),
  • pas de charge batterie au tableau de bord et batterie en fin de vie,
  • essieu arrière anormalement incliné,
  • pneus hors service, avec usure anormal sur l’intérieur de la bande de roulement,
  • soufflets de transmission à remplacer,
  • divers accessoires cassés, ou en mauvais état

N’oubliez pas que notre Boutique en ligne propose beaucoup de pièce pour ces Citroën HY, et aussi pour d’autres véhicules. C’est ICI

Dépose moteur/boite de vitesses – Citroën HY :

Vidange des fluides, dépose des périphériques, désaccouplement des transmissions et extraction comme il se doit … Au passage on aperçoit les dépôts de fumée noirâtre sur l’intérieur de la cabine laquée en vert.

Boite de vitesses – Citroën HY :

Après essai routier, la boîte n’émet pas de sifflement, le passage des vitesses passe normalement (c’est à dire en décomposant chaque manœuvre pour laisser le temps aux synchros d’accorder la vitesses des pignons). Pour ceux qui ont du sang « Fast and Furious », le HY ne me semble pas propice à ce genre de comportement. Enfin, je dis ça, je dis rien !

Après vidange aucun corps inhabituel n’a été trouvé dans le bac et l’huile ne comporte pas de dépôt nacré témoin souvent du « mâchage » d’un objet métallique. Nous ne retrouvons pas non plus de dents à l’intérieur. Je parle de dent de pignon bien évidemment ! Le bouchon de vidange aimanté est bien garni mais il ne faut pas s’alarmer pour autant, il ne fait que son travail d’attraction des particules métalliques. Aucun « bout » n’est présent et c’est tant mieux pour le propriétaire de cet utilitaire.

Ouverture du couvercle de commande : un examen visuel ne signale par de pignon ébréché sauf ceux de 1ère et M-Arrière qui ne sont pas synchronisés et donc souffrent beaucoup de cet archaïsme. Pardon, je voulais dire technologie en voie d’émergence 😉

Les travaux principaux se limitent à un rinçage, une dépose des sorties gauche et droite pour en remplacer les bagues étanches, sans oublier celle de l’arbre moteur. Un décapage des carters extérieurs et une mise en peinture donnent un aspect plus engageant.

Désassemblage moteur – Citroën HY :

J’aime bien voir kessyadedan !

Bonne nouvelle l’embrayage a été changé. De plus c’est une vraie pièce Citroën reconditionnée. Toujours mieux que ces saletés de re-fabrication dont trop de vendeurs se fichent éperdument de la qualité. D’ailleurs j’adore quand l’un d’eux me dit : « C’est étonnant on en vend depuis années et on n’est jamais embêté ». Pardi ! que t’es pas emm… ! Si tu les montais sur tes voitures, tu verrais bien le problème ! Bref, je m’emporte et ce n’est pas bon pour le cardio.

Donc oui, il y un embrayage neuf, mais le volant moteur n’a pas été rectifié. Et bien non ! Trop dur de déposer un volant moteur.  Rendez-vous compte, il faut desserrer 6 Vis , Oulalala …

On continue, avec une très très belle photo, non pas de Cindy Crawford, du temps où elle était … mais d’un magnifique talon d’usure sur les cylindres. Celui-ci, je vous avoue que pour ne pas le voir, à part Gilbert Montagné, … Bref, les cylindres = R.I.P. On n’oublie pas de remarquer la décomposition de la calamine sur la tête de piston du 3ème cylindre. Une anomalie d’étanchéité des soupapes ou un défaut de carburation plane sur la tête (culasse) de ce moteur.

Bouquet final : le piston n°2. La chronologie est vite imaginée : Il était une fois, un moteur resté immobilisé depuis de longues années. Le « grand professionnel depuis 40 ans » le débloque à la sauvage – Les segments se brisent dans leur gorge. Le moteur est forcé à repartir pour un service bien difficile. Les segments battent dans leur gorge. Avec les va-et-vient les gorges s’élargissent aux alentours de la cassure. Cela peut aller jusqu’à ce que le segment coupe-feu sorte par le haut et vienne délicieusement embrasser bougie, soupapes et chambre de combustion. Heureusement, Techni-Tacot est arrivé sur son grand …  Mesdames et Messieurs, le respect dans les rangs est demandé pour ce brave piston qui ira rejoindre non pas le panthéon, mais le bac de récupération d’aluminium.

Désassemblage moteur – Citroën HY :

Une dernière pour la route : pensez-vous qu’il fût temps (admirez l’usage de ce subjonctif imparfait) de remplacer la chaîne de distribution ? Arrrghhh, certains vont dire qu’on chipote car le carter n’a pas encore été entamé par la chaîne, mais elle passe proche !

La suite vous connaissez – désassemblage complet, dégraissage, nettoyage aux ultrasons, décapage de finition et métrologie pour déterminer les travaux à faire. Puis usinage, re-nettoyage et mis en peinture.

Pour ce moteur, le reconditionnement sera complet et il aurait dû être fait depuis bien longtemps.

S’il vous plait Mesdames et Messieurs arrêtez de démarrer à tout prix les pauvres moteurs immobilisés …

Reconstruction du moteur – Citroën HY :

Comme toujours et à plus forte raison lorsqu’il s’agit de mécanique de précision, toujours travailler sur une table sale, encombrée, remplie d’autres pièces (pompe du jardin, grille-pain, mobylette du gamin). Un lot d’outils tel que tenaille, burin, masse, et fil de fer suffiront amplement.  La table n’est qu’accessoire. Le sol de l’atelier, ou mieux, dans les gravier de la cour, font très bien l’affaire. Mais le nec plus ultra sera d’ajouter une ambiance sonore genre musique de décérébrés. Des noms ? Non, je veux rester en vie !

Bien, tout ça pour vous dire que la phase remontage, bien qu’exaltante, demande beaucoup d’attention, de soin et s’associe à propreté, ordre, calme, compétences et bons outils. On peut même écouter FIP en fond sonore, ça détend !

En quelques images, les nouveaux coussinets sont posés sur un vilebrequin rectifié (Ligne d’arbre et manetons de bielle). On fait bien attention à celui arrière car ses deux demi-coussinets sont différents. En cas d’inversion, le canal d’huile est bouché. Croyez moi, un trou d’huile ça compte beaucoup.

Les chapeaux de palier sont serrés au couple et le vilebrequin continue de tourner librement. A ce stade il faut régler le jeu latéral et surtout pas le faire une fois le carter d’huile remonté; sinon …

Reconstruction du moteur – Citroën HY :

Les paliers d’arbre à cames étaient (comme très souvent sur ces moteurs de plus en plus âgés) fort usés. La conséquence est un bruit similaire à celui d’un embiellage vieillissant. Même avec un moteur refait, si les paliers usés sont conservés, le moteur fait un bruit « dégueulasse ». La difficulté principale réside dans le fait qu’aucun fournisseur ne vend ces 3 paliers. Qu’à cela ne tienne, nous réalisons sur mesure la fabrication et la pose des ses bagues, en bronze.

Photo n°2, la distribution est calée avec une chaîne neuve, disponible sur notre boutique.

Photo 3 et 4 . Les pignons sont verrouillés, le carter de distribution remonté et la noix d’entrainement serrée et bloquée par un frein filet. Vérifier que le vilebrequin tourne toujours. Si c’est le cas, vous pourrez terminer le bas moteur. Sinon, tu recommences mon coco !

Reconstruction du moteur – Citroën HY :

Chemises et pistons de fabrication françaises, équipés d’une vraie segmentation sont montés sur ce HY. (Pièces disponible sur notre boutique).

La confiance n’excluant pas le contrôle, tous les segments sont déposés et leur jeu à la coupe ajusté. Ensuite, pour parfaire l’œuvre d’art, le grand Maître pèse ses pistons et ses bielles pour un appariement digne du plus beau des mariages.

On vérifie la propreté des portées des embases sur le bloc. Une propreté sans reproche pour s’assurer une étanchéité parfaite.

Alors on peut remonter les ensembles chemise/piston en vérifiant qu’aucun coussinet ne serre anormalement sur le vilebrequin.  Un coup d’œil au positionnement du pied de bielle sur l’axe de piston, au cas où une des bielles serait faussée ou gauchie. Même si le centrage n’est pas parfait, la bielle ne doit pas toucher le piston.

Reconstruction du moteur – Citroën HY :

Pompe à huile remontée après avoir été rectifiée – carter d’huile reposé. Le roulement centreur d’embrayage est remplacé par une version étanche. L’outil « adéquat » (Sheila aussi d’ailleurs), permet de sortir le « truc » sans quelques secondes et c’est rien de le dire.

A refaire un embrayage, on n’oublie pas de rectifier le volant moteur. C’est ainsi que l’embrayage sera progressif et sans à-coups.

Maintenant que le bloc moteur est sur son carter, les pistons sont accessibles et un relevé de PMH pour créer un repère sur la poulie, va nous permettre de caler l’allumage au poil (disait la mouche).

Reconstruction du moteur – Citroën HY :

La culasse a été revue en profondeur : épreuve en pression et à 80 °C – guides de soupape neufs, sièges rectifiés, soupapes neuves ou rectifiées, becs de culbuteur rectifiés, plan de surface réalisé, etc.

Allumeur électronique : voici une amélioration très intéressante et nous vous y invitons fortement. Démarrages facilités, pollution et consommation moindre, réduction de l’entretien, en somme que du bonheur pour 300 à 400 euros. Dans le cas de ce moteur, celui dont il était équipé ne ressemblait pas à nos modèles habituels (visible ici sur notre boutique). Pour en avoir le cœur net, j’ai comparé avec un modèle neuf. Evidemment, il ne s’agissait pas de la bonne version. La longueur du pied rehaussait anormalement l’allumeur de 15 mm, empêchant ainsi de serrer convenablement le corps dans la bride Citroën. Encore que, le « Jojo-la-bricole » qui avait mis ce dispositif performant, avait contourné le problème en serrant à mort la bride. Certes tout s’est déformé, mais ça « tiendait » un peu ! Le genre humain continue de me fasciner !

Pour en finir avec l’allumeur életronique, il faudra penser à placer le sélecteur sur la version du véhicule Citroën : en l’occurrence moteur H72 ou H78

Mise en place du moteur – Citroën HY :

Juste avant la présentation avec le véhicule …

Transmission ou (cardan) – Citroën HY :

Voici les deux pièces chargées de transmettre le mouvement de rotation aux roues avant. Autant vous dire que leur bon état est essentiel au fonctionnement du véhicule.

Les soufflets de protection sont détruits ou absents. Si rien n’est fait, projection d’eau et de poussière vont laver les croisillons, remplacer la précieuse graisse par de l’eau sale et détruire ces pièces massives coûteuses. Il faut donc les débarrasser du cambouis chargé de particules, extraire les résidus de soufflet, contrôler le jeu des croisillons, poser des nouveau soufflets et re-graisser. Quelques heures de travail seront nécessaires.

L’utilisation des colliers LIGAREX est très avantageuse , surtout lorsqu’il s’agit de pièces CItroën. On évite un rejet de la greffe !

Bras de suspension arrière – Citroën HY :

Comme disait l’autre, le véhicule boitait de l’arrière. Plus précisément, l’essieu arrière avait une allure Gordini.

Un simple coup d’oeil sur le bras de suspension montre des morceaux de ferraille qui cherchent à respirer dehors. Une attitude chez les pièces mécaniques qui ne reflète rien de bon.

Nous détendons les barre de torsion avant démontage. Simple détail qui nous assure de ne pas se retrouver avec un membre arraché ou un œil au plat. Peut être un détail pour certain, mais pour nous cela compte beaucoup …

Après dépose du bras et de son moyeu, la structure du châssis parait saine et c’est de nouveau une bonne nouvelle, même si la suite de l’histoire va se gâter quelque peu.

Bras de suspension arrière – Citroën HY :

A ce stade, faites sortir enfants et personnes sensibles. Certaines photos peuvent entraîner des cauchemars et autres troubles dont je ne voudrais être tenu responsable.

Ce que vous aller voir, nous mêmes ne l’avions jamais rencontré. Aussi, je ne lésine pas sur le prix de la pellicule, grand format oblige.

Premier point : nous dévissons l’écrou non freiné (C’est bien connus, les freins d’écrou c’est pour les lâches !), quelques coups avec une simple cale en bois et tout l’axe est sorti côté roue. Je vous laisse réfléchir quelques instants sur ce qui était sur le point de se produire : 1-2 -3 ! Ca y est, vous avez pigé ? Eh bien oui, le train arrière gauche ne tenait plus que par la bonne volonté du Saint Esprit. Bien que le HY soit de la marque aux chevrons, ce n’est pas une DS. Sur trois roues, le HY ne sait pas garder sa trajectoire. En août 1962, le Général De Gaulle ne devra pas sa vie à un HY, mais à la DS …

Second point, vu la sécheresse de la rouille, je pense que la dernière fois que la graisse est passée par là, notre Président était en culotte courte.

Troisième point et pas des moindres, le roulement extérieur est totalement détruit et les galets (enfin ce qu’il en reste) ont été écrasés par le poids du train arrière, et les secousses. L’un est littéralement encastré dans le corps du palier de bras arrière. Cela donne des frissons de constater à quel point une mécanique non entretenue peut se détruire sans émettre le moindre bruit. Petit coup pied aux fessex au dernier pro qui a constaté l’affaissement du train arrière mais laissé rouler le véhicule. Encore un timide qui n’ose pas parler à ses clients sûrement. Je dis ça, je dis rien.

Il va y avoir du travail de recharge en métal , de rectification pour sauver ces bras qui ne sont plus disponibles depuis belle lurette !

Remis en état des bras de suspension arrière – Citroën HY :

Après ces quelques photos dignes d’un film d’horreur, nous procédons au sauvetage des pièces.

– les portées sont rectifiées en profondeur,

– des frètes sont usinées,

– les intérieurs de moyeux et les bras sont rectifiés pour permettre la mis en place des roulements et des bagues d’étanchéité.

Crémaillère et rotule de direction – Citroën HY :

Le train de pneus avant montre une forte usure asymétrique. Au-delà d’un parallélisme à revoir, le défaut est surtout lié à une usure majeure des rotules de direction. On remarque aussi que les soufflets de la crémaillère sont crevés. Même risque que pour les transmissions, il faut dès que possible remplacer les soufflets pour éviter que eau et poussière n’altère la précieuse mécanique.

La crémaillère reste délicate à désassembler. Le point le plus long étant l’extraction des rotules centrales et celles côté roues. Comme le fût du canon, cela met un certain temps – voir plus. Mais n’ayez crainte les mécaniciens chez Techni-Tacot sont des hommes patients. Armés de différents outils de torture pour les pièces récalcitrantes, nous avons eu raison de toutes … En dernier lieu, le gros marteau, utilisé à bon escient par une main précise, sait « parler » explicitement avant de se fâcher.

Il était temps (petit navire comme dirait l’autre) – aujourd’hui j’ai une forme humoristique olympique. Dingue !

Revenons à nos moutons, on démonte, on dégraisse, on constate l’état et on se félicite d’avoir eu cette bonne idée. On répare, remplace, re-graisse et tout va d’un seul coup beaucoup mieux.

Les vieilles rotules de direction sont remplacées par des neuves. C’était la cause principale de l’usure anormale des pneus avant.

Améliorations – Citroën HY :

Tout simple et obligatoire : le coupe batterie.  A notre façon, nous le disposons sous le siège conducteur. De la sorte, en montant dans le véhicule, il suffit de tourner la clé rouge pour relier le circuit à la batterie. En sortant, d’un simple geste on isole la batterie, évitant tout risque d’incendie d’origine électrique. Bonus, on réduit le risque de se faire voler le véhicule en retirant la clé.

La planche de bord est loin de ressembler à celle du Concorde. Il n’y a même pas un témoin de surchauffe. Aussi, l’ajout d’un manomètre de température à lecture directe, astucieusement positionné sur la colonne de direction, permet de garder un œil sur le refroidissement du véhicule.  Pas belle la vie ?

Le véhicule est lourd et difficile à manœuvrer. Rien de tel que d’ajouter une direction assistée électrique. Voici le genre de produit que vous pouvez trouver sur notre Boutique en ligne ICI. Une fois montées, ces directions assistées changent complètement la préhension du véhicule : terminées les rotations du volant laborieuses, la hantise du créneau.

Améliorations (suite) – Citroën HY :

Pneumatiques : les tailles en 400 sont très difficiles à trouver voire impossibles en ce moment.  Heureusement, nous avons la possibilité de fournir des jantes en 16 pouces homologuées. Oui Madame, parfaitement homologuées pour ce véhicule ! Le tout monté avec des pneus « camionnette » conformes aux caractéristiques du 17×400. Nous pouvons peindre à la couleur de votre choix les jantes, comme cela a été le cas pour ce HY.

Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.