Chargement du dossier en cours

Restauration d’un cabriolet Ford Vedette

logo ford

Restauration complète d’un magnifique cabriolet Ford Vedette avec reconstruction de la carrosserie.

Le véhicule qui entre en atelier est en piteux état. Plus de 10 kg de polyester masque un plancher en dentelle et des renforts de caisse perforé de toute part. Le moteur est hors service et tout le reste est dans la même lignée. Il est temps de redonner vie à cet élégant cabriolet Vedette du constructeur Ford SAF.

cabriolet ford vedette restauration

Techni-Tacot doit réaliser les opérations suivantes de restauration :

  • déshabillage complet avec séparation caisse châssis,
  • remise en état châssis accidenté et reconditionnement,
  • reconditionnement du freinage complet, avec remplacement du DOT par un silicone,
  • reconstruction planchers-soubassement et renforts de caisse et travaux de carrosserie,
  • reconditionnement moteur et organes périphériques,
  • conception d’un faisceau électrique avec protections ajoutées
  • sellerie-capote-habillage

En somme une restauration complète.

cabriolet ford vedette

Tour d’horizon du cabriolet Ford Vedette avant travaux :

Commençons par le plus visible et après dépose d’une bonne dizaine de kg de fibre de verre mélangé à un polyester. Le plancher est très atteint et devra être reconstruit y compris dans la zone du coffre. Il en est de même pour les renforts sous caisse (appelés souvent à tort « longerons » avec les véhicules à châssis). Les pieds du tablier sont eux aussi perforés et réduit à de la tôle croustillante. Le sablage finira de retirer tout ce qui diffère du métal noble.

Tour d’horizon du cabriolet Ford Vedette avant travaux suite:

Une capote neuve a été posée sur une carrosserie sâle et avec des point de rouille. L’électricité est vétuste avec notamment des fils dénudés et l’isolant détruit. Le cuivre est à nu à différents endroits. Le risque d’incendie d’origine électrique est très important. Nous referons tout le faisceau en y ajoutant des protections électriques à fusibles.

Le V8 a des compression irrégulière dont certains cylindres à zéro. Le moteur est à démonter pour que nous le reconditionnions. Notre Boutique en Ligne vous permet de commande toutes les pièces pour la Ford Vedette : cliquer ICI

Démarrage des travaux : séparation caisse / châssis de la Ford Vedette :

 

Une opération ô combien courante chez Techni-Tacot. Le châssis visible dans sa partie supérieure mets en évidence des zones renforcées dont nous ne connaissons pas, pour l’instant, l’origine. Une géométrie et expertise après décapage nous en dira certainement plus sur l’orientation des travaux à réaliser.

Déshabillage du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Après le décroutage et le dégraissage à la vapeur, le châssis est déshabillé. Comme nous l’avions constaté, il est oxydé par la rouille par manque de protection anti corrosion.

Déshabillage du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Le châssis est bien celui d’un cabriolet car il comporte les renforts typiques à ce modèle sans toit, soudés sur les traverses.

Etant donné que notre métier est la restauration des véhicules anciens, nous en profiterons pour améliorer l’esthétique du châssis en réduisant les nombreux éclats de soudures à l’arc électrique qui laisse un aspect grossier. Le meulage au disque à lamelles ne réduira en rien la solidité mais réhaussera le bel aspect des tôles assemblées.

Les stigmates d’un choc avant apparaissent sans équivoque, point que nous avions déjà relevé lors de l’expertise initiale. Nous allons devoir réaliser un contrôle de géométrie et faire les vérinages si besoin. Nous en saurons plus après décapage de l’acier. En détail : les roulements de moyeux de roue et leur bague de blocage qui ont subi la main d’un bricoleur maladroit. Nous signalons que cette bague en acier faisant office de couvre graisse, est avant tout le seul élément qui empêche les roues arrières de sortir de leur logement.

Déshabillage du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Les puissants ressorts de suspension sont déposés en douceur grâce au maintien par une tige filetée de fort diamètre. Le système de freinage est désolidarisé avec ses canalisations. Celles-ci seront remplacées à neuf pour supprimer tout risque de dépôts.

Les biellettes et renvoi de la direction dont nous vérifierons la rectitude après décapage.

Le châssis nu dans son intégralité prêt pour le décapage.

Réfection du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Nous commençons par un décapage pour mettre l’acier à nu et mettre au jour fissures, déformations.

Des traces d’accidents sont visibles sur le châssis. Apparemment rien de très grave, l’intégrité de la structure n’a pas été compromise.  Nous mesurons les alignements et les diagonales.

Nous réduisons les traces en renforçant les soudures douteuses ou fissurées (le châssis a presque 70 ans tout de même). Le travail se fait au TIG garantissant la qualité des ancrages de chaque soudure. Un des puits d’amortisseurs est reconstruit (au niveau de la collerette). Le travail ainsi réalisé est sérieux et esthétique.

Le châssis nu réparé, renforcé reçoit les couches d’anticorrosion avec un laquage noir satiné.

Trains, suspensions, pont du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Une fois la partie châssis entièrement désassemblée, nous commençons les travaux de décapage, sablage microbillage, dégraissage. Ensuite pour remettons en état les pièces qui ont souffert, puis elles sont traitées anti corrosion avec laquage bi composants.

Trains, suspensions, pont du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Une fois les pièces décapées et dégraissées, nous pouvons réaliser une métrologie générale. Ainsi nous détectons les pièces devant être remplacées ou remise en état.

Par exemple, concernant le remplacement des bagues étanches (spi) bien souvent le remplacement seul n’est pas suffisant car l’ancienne bague a marqué (creusé) l’acier de la portée. Le montage d’une nouvelle pièce va se heurter à la rainure et créer de nouveau une fuite. Nous rectifions la portée pour soit poser une frête, soit descendre le diamètre intérieur du spi.

L’intégralité des silent bloc – caches poussière, pièces en caoutchouc est remplacée. Il est difficile de faire confiance à l’état de cette matière au bout de plusieurs décennies au contact des hydrocarbures. C’est ainsi que pour les trains, le véhicule retrouvera confort (silence), tenue de route, et sécurité en général.

Suspensions du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Les affres du temps peuvent avoir raison de la robustesse des lames de suspensions.  Pour cette raison, nous reconstituons des paquets en prenant soin de d’éliminer les pièces cassées ou fêlées, ou dont le galbe est affaibli. Les silent blocs des oeillets sont remplacés et en vente dans notre Boutique en ligne.

 

Pivots – roulements – suspensions du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Nous fournissons des pivots AV en échange standard, reconditionnés selon nos exigences. Ils sont en vente sur notre Boutique en ligne.

Les imposants roulements de moyeux AR sont remplacé avec leur bagues étanches spéciales. Chaque train est remonté avec des silent bloc neuves. Nous fournissons les amortisseurs conformes à l’origine et de marque Record.A

Freinage du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Comme habituellement, nous reconditionnons les systèmes de freinage en profondeur. La première raison est qu’il s’agit de pièces liées à la sécurité. Une sécurité aussi bien pour soi que pour les autres. Il faut donc exiger de mettre en oeuvre tout ce qu’il faut pour obtenir un véhicule fiable et sécuritaire. Tomber en panne est une chose, avoir un accident peut avoir des conséquences dramatiques. Aussi nous remplaçons toutes les pièces d’usure et en profitons pour utiliser le liquide de frein 100% silicone.

Point de détail, sur le marché on rencontre des maitres cylindre pour Ford Vedette et dérivés dont l’usinage est incomplet. Lors du serrage de l’écrou provenant du réservoir, les arrêtes de l’écrou touche le bâti du maître cylindre. Ceci cause souvent un léger soulèvement du banjo de remplissage, et par conséquence un suintement impossible à stopper. Techni-Tacot fournit le maître cylindre conforme (voir notre Boutique). Une photo montre la différence entre les 2 versions.

Freinage du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Reconstruire un véhicule avec des pièces neuves et d’autres restaurées est un grand plaisir. C’est ainsi qu’on peut aboutir à un véhicule qui fonctionnera au moins aussi bien qu’à sa sortie d’usine.

Point de détail sur les canalisations reconstruites, les mâchoires à friction tendre offrant un freinage plus réactifs.

Restauration terminée du châssis de la Ford Vedette cabriolet :

Que dire de plus, les photos sont là pour montrer le résultat.

Passons au moteur V8 …

Travail sur le moteur n°1 de la Ford Vedette cabriolet :

Il est très facile de reconnaître un V8 de la génération 54′. Son carter d’allumeur permet de recevoir un modèle à pied long comme son cousin l’Aquilon des Simca, mais pourvu d’un pignon dont l’hélicoïde est inversée. Son embrayage est  muni d’une glace poussée par 9 ressorts. Le disque se monte à l’envers, c’est à dire ressort contre le volant moteur. Il est évident que ce moteur plus récent n’est pas celui du cabriolet mais de meilleure conception, il est très intéressant.

Le démontage va très vite nous obliger à changer de direction.

Le moteur est resté immobilisé avec un joint de culasse hors d’usage. L’eau à la place du liquide de refroidissement a très profondément corrodé cylindres, soupapes et sièges. L’acier s’est transformé en véritable gruyère, les travaux de rectification ne pourront pas sauver de manière fiable ces dégâts. Même s’il est possible d’usiner en profondeur, il arrive une cote où au-delà, la mécanique ne pourra plus fonctionner normalement.

Fin du diagnostic du V8 n°1 de la Ford Vedette cabriolet :

Quelques gros plans permettent de montrer à quel point l’acier a été malmené. L’état de surface des portées des sièges et soupapes ressemble à de la ponce volcanique. Des fissures sont visibles entre certains cylindres (surchauffes importantes),  des trous de passage d’eau sur les culasses ne correspondent plus à ceux du joint de culasse et l’aluminium des culasses est devenu poreux comme une vieille éponge.

Ce bloc moteur est condamné au ferraillage ou à devenir une très jolie table de salon.

 

Nouveau V8 pour la Ford Vedette cabriolet :

Devant l’impossibilité de reconditionner le précédent moteur, nous fournissons un autre bloc moteur ne présentant pas de défaut d’intégrité et sans nécessité de de voir chemiser. Les principaux travaux d’usinage concernent :

– contrôle magnétoscopie + débouchage + rectification vilebrequin,

– alésage des 8 fûts, rectification sièges et soupapes + rectification poussoirs de soupape,

– rectification volant moteur et des 3 plans de surface du bloc moteur,

– équerrage des bielles + remplacement si nécessaire des bagues de bielle.

Le remplacement des 2 pignons en bakélite est obligatoire car fabriqué en céloron. Certes cette matière est très solide, mais au bout de 60 ans et surtout pendant les périodes d’immobilisation, le céloron perd sa robustesse si non lubrifié régulièrement.

Reconstruction du V8 pour la Ford Vedette cabriolet :

Bien que le cabriolet soit de la génération 1949-52,  il a reçu un moteur d’une génération plus fiable et plus performante. Nous avons choisi en accord avec notre client de conserver les pièces spécifiques (par exemple vilebrequin, bielles et arbre à cames) pour le moteur de remplacement.

La reconstruction suit les différents dossiers déjà publiés sur notre site. Nous vous invitons à les consulter pour plus de détails et de tour de main.  Quelques clichés pour mettre en évidence l’importance de nettoyer en profondeur les pièces avant de remonter, de vérifier la position des bielles dans chaque pistons (orientation et centrage), le verrouillage des boulons et leur sécurités (arrêtoirs, frein filet, fil d’acier, etc.).

Reconstruction du V8 pour la Ford Vedette cabriolet :

Ces V8 dit « flat head » (culasses plates) n’ont besoin que de 4 à 5 m.kg de serrage au maximum. Trop souvent certains amateurs ont eu à déplorer un manque d’étanchéité ou un suintement au niveau du plan de joint.  Pour assurer une parfaite planéité entre bloc et culasse, nous avons pris l’habitude de surfacer les 2 plans de joint du bloc moteur, sans oublier le central qui permet la liaison avec le carter central d’admission. Les défauts d’étanchéité à ce niveau empêche de régler correctement la carburation et fait boîter le régime moteur. Cela fait donc 3 surfaçages en tout sur le bloc, 3 : le juste équilibre !

A suivre …

Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.