Chargement du dossier en cours

Restauration cabriolet Peugeot 404 injection

Entièrement redessinée par Pininfarina, elle arbore une ligne élégante. Elle est équipée d’une motorisation confortable notamment grâce à son injection Kugel Fisher.

La voiture est arrivée par ses propres moyens à l’atelier. Cependant, notre client connait les nombreux signes de vieillissement de la voiture qui ne lui permettent pas de rouler en toute confiance. De plus des zones de perforation au niveau des soubassements demandent une intervention au plus tôt pour sauver le véhicule et lui redoner toute sa solidité. Techni-Tacot a la charge de restaurarer complètement ce véhicule.

Peugeot 404 injection cabriolet restauration

Tour d’horizon avant travaux sur le cabriolet Peugeot 404 :

Un rapide coup d’oeil montre un état d’usage et le manque d’entretien du véhicule pendant une période de sa vie.

Les premiers signes de corrosion apparaissent et montrent une attaque importante. Nous déshabillons complètement la voiture pour un sablage décapage basse pression complet.

Sablage et décapage de la caisse Peugeot 404 cabriolet :

Le sablage basse pression a eu raison, non sans mal, des différentes couches de blackson. Débarrassée des diverses tentatives de sauvetage, la carrosserie témoigne d’une corrosion importante sur les partie basses principalement et sur la baie de pare brise.

A suivre …

Reconstruction de la structure cabriolet Peugeot 404 Injection :

Lors de la reconstruction de ce véhicule, très peu de pièces de carrosserie sont disponibles.  Nous devons refabriquer, planchers, longerons et autres tôles. Le travail est lent mais la voiture en vaut le coup. Voici quelques images du remplacement des longerons, puis la pose des nouveaux planchers.

Reconstruction de la structure cabriolet Peugeot 404 Injection :

Grâce au « tourne broche », l’accès est amélioré et ainsi les tôliers formeurs peuvent prendre mesures et repères avant de découper les zones atteintes. De nouveau on peut constater que les parties basses du véhicule ont été fortement corrodées par vraisemblablement un stockage dans un champ humide.

Découpe des éléments corrodés – Tôlerie formage – Peugeot 404 cabriolet

Nettoyage – démontage – décapage – dégraissage – contrôle des pièces d’usure – remplacement roulement, butée à billes, silent bloc, oeillets, soufflets et graissage.

Reconstuction des renforts de soubassement – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Les renforts sous plancher et sous l’unité avant sont eux aussi perforés et réduits à de la dentelle. Des découpes sont réalisées jusqu’au métal sain. Comme les pièces de tôlerie sont quasiment inexistantes sur ce véhicule, nous devons former à la demande toutes ces pièces. Entre-nous, nous préférons fabriquer NOS pièces que passer des heures à essayer de monter tant bien que mal des « adaptables » . Je dis ça, je dis rien 😉

Tôlerie – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Tôlerie – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Tôlerie – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Reconstruction des différents renforts, longerons des soubassement. Lorsque tous les caissons ont été reconstruits et les planchers posés, il est possible de dire que la voiture est sortie d’affaire. Certes il reste un travail encore conséquent, mais la question sur les éléments structurel est soldée.  Ouf !

Un simple détail sur notre façon de réaliser de véritabes restaurations en profondeur : même des simples renforts comme ceux montrés sur les photos sont réalisés par matriçage ou à la roue anglaise pour reproduire les nervures d’origine et ainsi conserver l’aspect authentique de la voiture. D’autres auraient mis une simple feuille de tôle … ou maquillé les petits trous de corrosion !

Tôlerie – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Comme avec les oeufs KINDER, la surprise est à l’intérieur. Même après sablage extérieur, il faut ouvrir les parties creuses pour traquer la rouille. Ici, la corrosion n’est pas un point de détail. Encore des heures pour reconstruire cette baie de pare brise

Tôlerie – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Après des mois de reconstruction,  la phase carrosserie et laquage vient récompenser patience et efforts.

Désassemblage du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Petit rappel : cette voiture est arrivée par ses propres moyens à l’atelier, conduite par son propriétaire, au cours d’un trajet de deux bonnes heures environ. Le propriétaire était conscient que la voiture nécessitait une restauration intégrale compte tenu des défauts importants qui apparaissaient déjà sur les soubassements, et tout un lot de déconvenues lié au mauvais entretien des accessoires et périphériques. Cependant, vue de l’extérieur, la voiture (fonctionnelle) ne laissait pas présager d’un état de délabrement aussi important.

Un moteur visiblement passé à la vapeur (absence de cambouis), de la pâte à joint qui dépasse grossièrement des carters et des traces de rouille ancienne m’invitent à penser que cette voiture a été abandonnée longuement puis remise en route à la vas-vite.

Désassemblage du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Une fois la courroie de distribution déposée, il est possible d’extraire le pignon de la pompe à injection, puis le carter de distribution. Photo N° 3 : un gros plan de l’état des pièces en fonte de la rampe de culbuteurs. La rouille est très présente sur les pièces ferreuses et s’est déposée sur la culasse en alu. Le moteur a donc été remis en route sans aucune précaution après un arrêt de plusieurs années, à l’humidité.

La 5ème photo montre l’état de la platine de blocage du pignon d’arbre à cames. On peut se demander comment un il est possible de massacrer une pièces de la sorte. De multiples coups de ciseaux au tour des vis hexagonales, plusieurs torsions et des griffures profondes sur le pignon lui-même. On retrouvera des coups de burin sur l’écrou du vilebrequin.

Ces stigmates laissent peu d’espoir sur la qualité des travaux entrepris.

Désassemblage du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

La culasse est déposée avec beaucoup de difficulté à cause de certains goujons très oxydée. Des chauffes et refroidissements successifs permettent de déposer les vis récalcitrantes sans les casser.

La culasse ne montre pas d’anomalie de combustion majeure, les têtes de pistons sont assez propres et les fûts ne présentent pas une usure excessive. On peut comprendre que le moteur ait pu offrir suffisamment de performance. Par contre, le décrassage de la rouille au niveau de la distribution par la remise en route hâtive, a contaminé l’huile qui s’est transformée en liquide abrasif.

Désassemblage du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Le bas moteur n’est pas très sale, certainement parce que le carter d’huile a dû être déposé (trace de pâte à joint). Mais comme indiqué ci-dessus, l’huile a bien fait son travail de laminage et arraché la fine couche de glissement des coussinets de bielle. Le cuivre apparait sous l’antimoine. Le moteur n’aurait pas tenu longtemps avant de « couler une bielle ».

Sans aucun doute, le moteur a besoin d’un reconditionnement complet , injection Kugel Fisher incluse.

Reconstruction du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Après dégraissage, décapage, nettoyage par ultra sons, une métrologie a été faite pour déterminer les degrés d’usure des pièces en mouvement. Il a été alors possible de calculer les cotes de réparation pour les pièces récupérable et de procéder au remplacement des autres (pistons, coussinets, soupapes, chaine, etc.)

Le bloc est présenté sur la table avec l’ensemble des pièces à remonter. C’est l’étape que je préfère et que j’accompagne souvent d’une station musicale digne de ce nom.

Reconstruction du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Ligne et bielle rectifiées en 0.30 mm – vilebrequin débouché et tringlé (canaux d’huile très encombrés par des boues). Le vilebrequin est présenté sur le bloc avec des coussinets neufs . Un comparateur est placé en bout d’arbre. Ainsi je vérifie le jeu latéral qui dans notre cas est de 11/100ème.  Une pochette de joints d’origine Peugeot est trouvée et nous garantit des joints de qualité car la qualité des re fabrications est devenu un problème majeur.

Comme pour chaque jeu de pistons que nous montons, le jeu à la coupe est vérifié et ajusté si besoin pour TOUS les segments. Ceux qui aiment jouer à la roulette Russe, pourront monter les yeux fermés leurs piston : frisson garanti !

Reconstruction du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Le petit trou : bien vérifié que toutes les bielles ont l’orifice de graissage débouché.

Tous les pistons sont pesés et appariés avec les bielles. Ainsi nous équilibrons le poids de chaque équipage mobile, conformément aux prescriptions du constructeur. C’est un des points qui contribue à obtenir un moteur qui fonctionne mieux que celui qui prône que c’est inutile. (enfin, je dis ça, je dis rien)

Reconstruction du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

La ligne d’arbre est serrée au couple, calé en latéral, et l’arbre à cames en place. Le calage de la distribution est scolaire avec une vraie chaîne équipée des maillons de couleur.

Nous pouvons alors remonter la pompe à huile. Le piston de décharge a été contrôlé, le jeu de denture aussi, la remise en place est facile. L’arbre de pompe est orienté au niveau de la prise d’allumeur selon l’indication du document Peugeot.

Reconstruction du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

La reconstruction d’un moteur est une succession de vérifications, de contrôles pour s’assurer que toutes les pièces se sont bien mises en place, ont conservé leur degré de liberté, sont serrées et verrouillées, et autres. Avant de refermer le carter d’huile, je vérifie qu’aucune bielle n’est contrainte d’un côté ou de l’autre de son piston. Sinon, c’est le serrage assuré.

Le volant moteur a été rectifié pour garantir un embrayage progressif et agréable. Un ensemble reconditionné (disque + mécanisme + butée d’embrayage) est remonté.  Vous avez remonté l’ancien embrayage parce qu’il était encore bon ? Monsieur est joueur !

Le bloc moteur a été surfacé. Après cette opération nous nous assurons que le plan de surface n’occasionnera pas de fuites au niveau du joint de culasse. Une trace centrale noirâtre témoigne de l’état de déformation du haut moteur, certainement dû à une surchauffe.  Les quatre chemises ont été rectifiée pour retrouver l’affleurement (dépassement).

Reconstruction du moteur – cabriolet Peugeot 404 Injection :

La culasse a demandé beaucoup de travail. Une épreuve à 80° valide son étanchéité. Les guides de soupapes ont été remplacés, puis les sièges rectifiés. Les 8 soupapes pourront tout au plus être exposées  sur un rebord de cheminée. C’est beau, je vous assure, il y en a qui aime. Pour ma part je n’ai pas de cheminée. Les malheureuses soupapes iront rejoindre le tas de ferraille recyclée.

Les pastilles sont remplacées, le plan de surface réalisé.

Au remontage, deux rampes de culbuteurs neuves sont utilisées. Celle d’échappement avait fortement grippé et celle d’admission la suivait de près.

Une nouvelle courroie SEDIS (vendue sur notre Boutique) est montée après avoir reconditionné le système d’injection complet, injecteurs compris.

Remise en état du train avant – cabriolet Peugeot 404 Injection :

L’éternel n’étant plus de ce monde, pour retrouver un fonctionnement agréable, fiable et sécuritaire. Tout est démonté, brossé, réparé. Les pièce d’usure comme les silents bloc sont extraits et remplacés. Les jeux anormaux sont traqués …

Remise en état de la direction à crémaillère – cabriolet Peugeot 404 Injection :

Nettoyage – démontage – décapage – dégraissage – contrôle des pièces d’usure – remplacement roulement, butée à billes, silent bloc, oeillets, soufflets et graissage.

Remise en état des bras de suspension – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Le démontage montre à quel point il est indispensable dans le cas de véhicules anciens, de restaurer la mécanique en profondeur. Une simple peinture, des pneus neufs et quelques bricoles sont bien loin de représenter une remise en état sérieuse. Ce véhicule arrivé roulant à l’atelier, avait des trains avant dont les roulements d’amortisseur étaient complètement détruits par  la rouille.  C’est à dire que conduire ce véhicule en l’état était au risque d’avoir un blocage du volant à n’importe quel changement de direction .

Remise en état des bras de suspension – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Nettoyage – démontage – décapage – dégraissage – contrôle des pièces d’usure – mise en peinture – remplacement roulement, butée à billes, silentbloc, graissage.

Remise Train arrière et freinage – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Le système de freinage est entièrement restauré : nous refabriquons les canalisations et remplaçons : cylindres de roue, flexibles, maitre cylindre, assistance, mâchoires. Le circuit sera rempli au liquide 100 % silicone pour une meilleure conservation en tant que véhicule de collection.

Nettoyage – démontage – décapage – dégraissage – contrôle des pièces d’usure – mise en peinture – remplacement roulement de moyeu, silentbloc, graissage.

Boîte de vitesses  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

La boîte de vitesses fonctionnait à l’arrivée (en route) du véhicule. Il s’agira plus dans ce cas précis, d’une révision externe avec remplacement des pièces sensibles qu’un reconditionnement complet.

Nous commençons par un dégraissage complet, puis une dépose du couvercle supérieur. Nous vérifions le jeu aux biellettes de commande. C’est indispensable pour évite d’avoir un levier imprécis, voir impossible à régler lorsque les bagues sont trop pièces de commande sont trop usées. Ensuite nous remplaçons par sécurité le roulement primaire, et les bagues d’étanchéité.  Un nouveau croisillon en sortie, côté tube de poussée, est monté.

Chauffage et ventilation  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Un des accessoires parmi tous les autres.  Le bloc Sofica destiné au chauffage et à la ventilation de l’habitacle est désassemblé pour un nettoyage complet, la réfection du petit radiateur et ma révision du moteur électrique. Les tirettes sont remises en formes, nettoyées, câbles graissés. L’ensemble redevient parfaitement opérationnel.

Dynamo démarreur  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Quelques photos du reconditionnement de ces 2 machines à courant tournant.

Jojo-la-bricole a encore sévi en tentant de réparer une des pattes de fixation de la dynamo. Nous supprimons les traces « maladroites » et inefficaces pour une soudure en bonne et due forme. Le palier en bronze est remplacé, le roulement d’entrée aussi. L’induit est rectifié et nous remplaçons les balais en graphite. Ensuite la génératrice est testée sur notre banc. C’est ainsi que la lumière soit et la lumière fut !

Démarreur  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Quelques photos du reconditionnement de ces 2 machines à courant tournant.  Des opérations similaires à celles de la dynamo sont administrées au démarreur.

Réservoir de carburant  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Fort de l’expérience, nous remplaçons de plus en plus systématiquement les réservoirs de carburant. Ils sont responsables d’un nombre très important de pannes. A plus forte raison, lorsque le moteur est équipé d’un système d’injection, le remplacement est obligatoire.

Jantes et enjoliveur  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Décapage-sablage. Mis en apprêt, ponçage, laquage et polissage des enjoliveurs.

Remontage du véhicule  – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Une étape gratifiante après les centaines d’heures de travail de fourmi pour sauver, réparer, trouver , remplacer la multitude d’éléments qui constituent une voiture.

La carrosserie laquée rouge poli-lustré est présentée sur un pont élévateur. Nous approchons les trains reconditionné depuis plusieurs semaines et le remontage commence….

Remise en place du moteur – Cabriolet Peugeot 404 Injection :

Encore une autre étape palpitante. Bientôt le démarrage …

Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.