Chargement du dossier en cours

Restauration Renault Colorale châssis cabine

logo renault

La restauration d’un utilitaire Renault Colorale équipé d’un plateau :

Ces utilitaires sont bien connus chez Techni-Tacot qui ne compte plus les restaurations que ce soit pour les très rares 4×4 ou les version « deux roues motrices ».

renault colorale plateau

Un peu d’histoire :

Echangé contre le prix d’un transport, le Renault est confié à notre enseigne pour amener du matériel autour de l’atelier. Comme dans la majorité des cas, nous nous apercevons que le véhicule a toujours dormis dans un garage chauffé (surtout les roues dans la neige du département 05) et n’a servi qu’à transporter des cartons de plumes … Bref, dans un beau jus, mais nécessitant une remise en route importante.

La suite de l’histoire :

Le véhicule étant sain, nous lui offrons un seconde jeunesse, avec un système de freinage au silicone, une remise en route moteur en toute sécurité, des pneus, et la réparation des accessoires d’éclairage. Pour ce qui de la propreté, et du rangement de la cabine, Madame Techni-Tacot, prend les choses en main et s’occupe de faire une beauté à ce sympathique petit utilitaire. Nous avions à l’époque parfaitement conscience qu’il s’agit là non pas d’une restauration mais de prolonger la durée de vie  de ce véhicule en vue d’une future restauration.  11 ans plus tard, la restauration en profondeur s’impose.

Cahier des charges :

Restauration complète du véhicule.

Améliorations importantes :

  • optimisation du moteur 668 vers le 671 – 2.2 L. Augmentation puissance et reprise, diminution consommation,
  • modification rapport de pont pour descendre de 500 tr/min le régime moteur. Rouler à 90 km/h à 3000 tr/min au lieu de 3500.
  • Sécurité : modification système électrique en 12V et rajout de protections électriques sur le faisceau,
  • reconstruction du faisceau électrique avec module central (relais, clignos, fusible, warning, borniers, etc)
  • insonorisation du poste de conduite, sellerie et garniture plus luxueuse,
  • installation système de chauffage de cabine performant,
  • ajout d’une console supplémentaire pour surveillance moteur (température, niveau batterie, pression huile, compte tours, etc.)
  • ajout équipement confort pour conducteur et passager (prise 12v, lecteur de carte, etc.)
  • amélioration système d’éclairage,

Optimisation n°1 : recherches de puissance sur le moteur 671 du Renault Colorale ou Frégate

Pour accroître la vélocité du véhicule, nous proposons de revoir la motorisation en profondeur. Il ne s’agira pas d’implanter le moteur d’un autre type de véhicule, pour une question de respect de la législation, mais d’utiliser les connaissances technologiques actuelles afin de mieux tirer profit du moteur 2.2 litres Renault type R 671.

Nous avons maintes fois équipés différents véhicule avec nos moteurs plus performants (Peugeot 203, Renault Colorale, Frégate, Citroën HY, Traction, etc. ).

Découvrir l’article technique associé aux courbes de puissance : https://www.techni-tacot.com/archives/moteur-renault-etendard-671/

Optimisation n°2 : augmentation du rapport de pont

Les utilitaires anciens étaient prévus pour porter de lourdes charges. Mais, leurs moteurs développaient une puissance « discrète » (45 cv pour le Peugeot D4, 48 pour le Citroen HY, 49 à 56 cv pour les Renault Goélette et Colorale). Pour compenser ces motorisations, certes endurantes, mais peu véloces, leur boîtes de vitesses « tiraient court ». Ainsi, ces utilitaires pouvaient démarrer même très chargés et affronter les côtes.  La plupart roulaient entre 70 et 80 km/h maxi. Pour éviter d’emballer les moteurs, un régulateur placés sur leur carburateur étranglait l’admission au-dessus de 3000 /3300 tr/min.  La vocation de notre Colorale est de transporter, quelques des pièces automobiles et de permettre de se promener en ancienne. Une boite de vitesses avec des rapports plus longs serait la bienvenue. Hélas, par conception le rapport de 4ème est une prise directe ne passant par aucun pignon de boite. Il est donc impossible de rallonger ce rapport. Il reste alors le rapport de pont.  D’origine ces modèles à moteur type « Frégate » possédaient un pont en 9×43. Mais au départ, Renault avait commencé à commercialiser les Colorale avec un moteur archaïque, le 85 à soupape latéral encore moins véloce (49cv pour 14 cv fiscaux).  Pour permettre aux véhiculeq (moteur 14cv) de rouler à vide à 85 /90 km/h, le pont avait un rapport plus long. Un couple conique 10×41 les équipaient.  Si on fait le calcul  des rapports, le pont du latéral 85 est à 1/4.1   pour 1/4.77 pour les Colorale à moteur 668/671: soit un écart de x  1.16  plus long sur l’ancien pont.

Optimisation n°2 : augmentation du rapport de pont

Le véhicule que nous restaurons roule à 75 km/h pour un régime de 3000 tr/min environ. Avec le pont 10×41, il roulera à presque 90 km/h pour un régime moteur de 3000 tr/min , c’est une nette amélioration. Le moteur s’usera moins, à vitesse égale sera moins bruyant et aura une consommation moindre. CQFD. Allons-y pour un remplacement.

Inutile de préciser que le nouveau pont est en mauvais état au niveau des roulements du nez. Nous les remplaçons et réalisons une pièce de contrainte avec les nouveaux roulements. Le comparateur nous permet de régler le jeu de denture à 20/100éme de mm.

Démontage du Renault Colorale plateau :

(Cette phase présentant moins d’intérêts que la partie reconstruction restauration, elle est déplacée vers le bas du dossier)

Nous passons rapidement sur l’étape de déshabillage du véhicule qui requière patience, dégrippant, ordre et des moyens de levage, et le classement des éléments.

Démontage du Renault Colorale plateau :

Le moteur est sorti un seul bloc. Le plateau bois ou ce qu’il en reste est décloué pour conserver les pièces comme gabarit. Le plateau était muni d’une potence avec manivelle de basculement, l’ancêtre de la benne hydraulique.

Pièces liées au châssis du Renault Colorale plateau :

Pour qu’une restauration soit faite en profondeur, il est indispensable de démonter toutes les pièces. Voici un exemple d’avant travaux , puis …

Pièces liées au châssis du Renault Colorale plateau :

Une fois démontées, dégraissées et brossées, les pièces sont expertisées afin de déterminer leur usure, la présence ou non de fissure ou autres défauts. Nous prenons les décision en conséquence. Après réparation, usinage, remplacement des parties en caoutchouc pour les silent-blocs, les parties métalliques sont mises en peinture. Puis les ensembles sont rassemblés.

Le châssis et ses pièces – Renault Colorale plateau :

Le châssis ainsi dépouillé est dégraissé, puis décapé. Il est passé au peigne fin pour détecter les stigmates de différents incidents ayant pu survenir au cours de l’utilisation du véhicule.  C’est ainsi que nous constatons des points de faiblesse sur les ancrages de suspension. Il ne semble pas s’agir des  conséquences d’un accident mais plutôt de faiblesses de certaines soudures. Le TIG est là pour renforcer sérieusement et esthétiquement ces points critiques.

Les paquets de lames de suspension après nos soins reçoivent des silent-bloc neufs. Le moindre axe portant des traces d’usure est remplacé si disponible ou refabriqué. Ceci contribue à la chasse aux bruits pendant le roulage et à retrouver une précision de conduite.

Le freinage – Renault Colorale plateau :

Voici un point de sécurité auquel ce Renault Colorale ne va pas échapper.  Il est souvent dit  » les Renault Colorale : rien ne les arrêtent même pas leurs freins ». Pour pratiquer ces véhicule depuis fort longtemps, je peux confirmer en partie cet adage. Il reste vrai pour les Colorale 4×4 à l’état d’origine. Mais nous savons les rendre plus sécurisants avec des garnitures tendres et l’ajout d’une assistance au freinage. Quant aux version 2 roues motrices, une fois que le système est soigneusement reconditionnée, il retrouvera un freinage efficace. Certes il n’égalera pas celui d’utilitaires pourvus de frein à disques, mais une fois équipés de tambours rectifiés, de mâchoires dont nous avons l’expertise , d’une hydraulique neuves etc .   le véhicule est utilisable parmi les véhicules actuels.

Comme d’habitude, le circuit hydraulique est au liquide 100 % silicone.

La boîte de vitesses – Renault Colorale plateau :

Disons que la boîte est quasiment indestructible pour peu qu’elle ait toujours fonctionné avec de l’huile. Cependant, elle a tendance avec le temps à suinter, à prendre du jeu au niveau des biellettes de commande sur le couvercle. Au bout de 60 ans, les bagues étanches sont à remplacer sans oublier de rectifier la portée de la bride de transission car mettre un « spi » neuf sur une portée marquée est aussi efficace que souffler dans un violon. Nous n’oublierons pas de remplacer le roulement d’arbre primaire qui encaisse le maximum de couple lors de la manœuvre de l’embrayage. Le reste des opérations n’est que attentions-bon sens-mise en peinture-remontage.

 

Moteur avec recherche de performances – Renault Colorale plateau :

Le thème de l’amélioration des performances à été abordé en profondeur sur cet article. Nous appliquerons le même genre de travaux à ce véhicule tout en conservant la cylindrée pour des questions de législation.

Nos principales modifications sont permises grâce aux technologies soit nouvelles soit plus performantes. La reconstruction du moteur sera faite avec un ensemble vilebrequin-volant moteur-plateau embrayage et poulie équilibré. Il serait vain de chercher à mieux courir avec des chaînes aux pieds. Le bloc moteur est retravaillé par usinage, les ensembles bielles-pistons pesés et appariés. On ne vous dira pas tout non plus, secret oblige.

En image quelques étapes jusqu’à la construction finie du moteur.

Moteur avec recherche de performances – Renault Colorale plateau :

Le moteur retrouve son châssis en attendant la réception de la cabine.

Tôlerie et carrosserie – Renault Colorale plateau :

Un bref tour d’horizon pour constater qu’il va s’agir d’une véritable reconstruction tant la caisse est corrodée de partout. Nous avons dû trouver une autre cabine mais issu d’un vrai châssis cabine pour retrouver l’intégrité du véhicule. Nous ne laisserons rien au hasard et tout est ouvert pour sabler, greffer et traiter les tôles.

Tôlerie et carrosserie – Reconstruction – Renault Colorale plateau :

Il faut repartir du plancher une fois que celui-ci a retrouvé son intégrité. La cabine retrouve sa forme et surtout un fond tôlé comme à l’origine. Les différentes tôles de remplacement ont reçu les renforts comme à l’origine (roue anglaise – presse ).

Mise en peinture de la cabine du Renault Colorale plateau :

Le voile de la mariée dans une livrée couleur utilitaire des années 50′. Après environ 250 heures de travail sur cabine et éléments amovibles, le fruit de la précision est mis en valeur par les couches de polyuréthane.

A suivre …

 

Démontage du Renault Colorale :

A suivre …

Travaux sur le moteur :

Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.