Chargement du dossier en cours

Volvo P1800 break

logo volvo

Remise en état d’un magnifique break P1800. Il a fallut attendre les années 90′ pour voir apparaître des véritables breaks redessinés et non pas issus de berlines rallongées à la vas-vite. Volvo avait 30 ans d’avance dans ce domaine.

Le véhicule qui entre en atelier est de toutes évidences dans un bel état de conservation. Pas de corrosion perforante visible à déplorer, la voiture est fonctionnelle et son intérieur dans satisfaisant.

La motorisation est un B20 équipé d’une injection électronique Bosch similaire aux Citroën DS 21 et 23 I.E, offrant des performances très honorables.

Malgré tous ces points positifs, le véhicule hélas renferme une partie mécanique usagée. Le moteur est devenu bruyant bien qu’encore fonctionnel, le freinage est à revoir et le compartiment moteur fait pâle figure lorsqu’on s’en approche.

Volvo P1800 break

Techni-Tacot doit réaliser les opérations suivantes de restauration :

  • reconditionnement du freinage complet, avec remplacement du DOT par un silicone,
  • dépose du groupe propulseur et des travaux d’esthétiques sur le compartiment,
  • reconditionnement moteur et organes périphériques,
  • montage d’une direction assistée électrique Easy Drive,
  • remise en fonctionnement des différents accessoires en panne.
volvo break P1800

Compartiment moteur du break Volvo P1800 :

Capot levé, il ne faut que quelques instants pour s’apercevoir que la mécanique est en état d’usage. Propre certes, mais ce n’est dû qu’à un nettoyage vapeur. Des pièces ont reçu un rapide coup de bombe de peinture pour donner l’illusion. Bref, ceci ajouté au bruit du moteur accusant son âge et à des performances en deçà de ce qu’on peut obtenir du B20 injection, il est temps de tout revoir selon les règles de l’art. De plus, notre client souhaite pouvoir utiliser son véhicule au quotidien. Il nous faut de ce fait, revoir l’essentiel des pièces mécaniques pour qu’il puisse rouler en sécurité et confortablement.

Freinage Volvo P1800

Le système de freinage adopte déjà le double circuit pour une meilleure sécurité. L’ensemble a été remis en état après une immobilisation du véhicule. On peut voir que seul un des 2 étriers AV a été remplacé. Un pouce en bas pour ce genre d’économie de bout de chandelle, liée de surcroît à la sécurité des usagers. A ce niveau, il faut remplacer l’ensemble sur un même essieux pour garantir un fonctionnement symétrique, entre autre.L’ensemble est âgé et doit être entièrement démonté pour retrouver une efficacité rassurante et une régularité dans la trajectoire. Les disques sont déposés pour passer à la rectification.

Réfection du freinage Volvo P1800 :

Freinage AV : disques et étriers sont remplacés de neufs. On retrouve le système à double circuit avec les deux flexibles par étrier, une sécurité rassurante au niveau de cette prise de conscience de la part du constructeur nordique. L’assistance est remise en état avant de rejoindre le compartiment moteur.

Réfection freinage (suite) Volvo P1800 :

Freinage arrière, le système de frein à main utilise un tambour à l’intérieur du disque. Le disque est rectifié et la partie tambour déglacée pour une friction régulière et progressive. Des étriers neufs sont montés. Les canalisation métalliques douteuses sont refabriquées sur place.

Dépose et diagnostic du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

Malgré le bel aspect extérieur du véhicule (qui a tout de même été repeint récemment), la partie mécanique semble d’origine ou tout au moins très ancienne. La couche de cambouis l’apparente un peu aux anneaux lorsqu’on coupe un arbre 😉 L’oxydation des pièces en aluminium atteste d’une immobilisation longue, les durites craquelées et l’épaisseur des dépôts de calamines sur les pièces internes confirment dans le même sens.

Dépose et diagnostic du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

Le B20 est connu pour sa bonne conception, sa robustesse. Mais les années ont toujours raison de tout !

L’acier du volant moteur réfléchit comme un miroir, indiquant un glaçage du métal et la nécessité de le passer en rectification pour retrouver un embrayage progressif. La distribution à pignons, utilise un modèle céloron, vous savez ce sympathique matériau en bakélite qui, bien que très solide, au bout de 50 ans vous laisse en panne au bord de la route sans aucun signe précurseur. (Il y’a du vécu). Donc on remplace à neuf. Le bas moteur est très sâle mais à première vue, les paliers sont « beaux ». Il n’apparait pas de traces d’arrachement dues à une surchauffe, un manque d’huile, ou des vidanges trop éloignées. C’est rassurant.

Pour résumer, le moteur a besoin d’être reconditionné.

Phase nettoyage décapage brossage

Dernière photo : une bielle décapée à moitié, pour apprécier l’importance de supprimer les dépôts de calamine.  Sans cela, les huiles neuves décolleront cette calamine chargée de carbone. L’huile se chargera de particules carbonées abrasives qui iront attaquées les pièces de friction comme les paliers entre autres.  Le nouveau moteur vieillira très vite à cause d’un mauvais nettoyage.

Métrologie du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

La métrologie va nous permettre de mesurer l’usure des pièces et ainsi de définir celles qui pourront devront être remplacées ou rectifier. Mais au préalable, la phase de nettoyage / décapage est primordiale.

Photo du radiateur : triste mine, avec une grande surface du faisceau dont les ailettes sont aplaties (stigmates d’un accident ? ). Un nouveau faisceau viendra sauver le produit.

Les périphériques au moteur sont reconditionnés les uns après les autres. Dernières photos : pompe à huile rectifiée et rampe d’alimentation en carburant avec son régulateur et les portes injecteur.

Reconstruction du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

(Les meilleurs moments arrivent)

Le bloc comme toutes les autres pièces ont été débarrassées de leur crasse pour retrouver leur état « usine ». Quand on dit propre, c’est propre. La majorité des pièces étant traitées par trempage dans un bain d’ultra sons, y compris le bloc moteur. Le résultat est à la hauteur de notre volonté de reconstruire des mécaniques fiables et performantes. Le haut du bloc est surfacé pour s’affranchir de toute suintement au niveau du joint de culasse. N’oublins pas que ces moteurs ont plus de 60 ans.

Arbre à cames du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

Nous constatons avec les années d’expériences que les mécaniques étant de plus en plus âgées, qu’il est nécessaire de les restaurer de plus en plus en profondeur. Si dans les années 80, un simple coups de fouet (kit chemises pistons et joint de culasse), permettait de redonner souffle à un moteur, depuis un certain nombre d’années, il en est tout autre. Les travaux d’usinage et de rectification sont très conséquents :

  • rectification ligne d’arbre complète, volant moteur
  • rectification poussoirs, sièges et soupapes avec remplacement des guides,
  • plan de surface culasse et haut moteur, ajustement hauteur chemises (si modèle à chemises rapportées,
  • chemisage bloc moteur si hors cotes,
  • remplacement bagues arbres à cames, rectification ou remplacement arbre à cames,
  • rectification pompe à huile, dé pastillage de tous les canaux y compris l’arbre de culbuteurs ou similaires
  • rectification de toutes pièces en mouvement présentant une usure mesurable, etc.

Dans le cas de ce moteur, alors que l’arbre à cames présentait un bel aspect, une des cames est usée de 50 %. Cette usure était responsable du boitement du moteur sur un des cylindres. Nous le remplaçons par un modèle neuf.

Equipage mobile du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

Bielle et piston sont pesés et appariés. Les 4 ensembles sont raccordés au vilebrequin. Les bagues d’étanchéité sont montées en bout de ligne. L’embiellage à 5 paliers tourne à merveille.

Culassage et finition du moteur B20 injection – Volvo P1800 :

En quelques images nous montrons l’achèvement de la reconstruction de ce moteur B20 à injection Bosch monté sur un break P1800 Volvo.

A suivre …

Mise en place du groupe propulseur –  moteur B20 injection – Volvo P1800 :

Avant de remettre en place le groupe propulseur, nous déposons les différents périphériques afin de les remettre en état et de leur faire des soins d’esthétique. En particulier, nous devrons passer du temps sur le bloc chauffage et les accessoires de cette zone. De nombreux fils en très mauvais état (cuivre apparemment) et un flexible d’huile devenu cassant comme du verre.

En ouvrant le capot, le moteur a fière allure et honore la technologie choisie par le constructeur nordique.

Démarrage moteur B20 injection – Volvo P1800 :

Le bloc fonte du B20 est silencieux et l’admission remplacée par le système d’injection fait quasiment disparaitre les bruits d’aspiration. Pour le plaisir des oreilles, voici le feulement de la machine.

Du fait de l’utilisation d’une pompe d’injection électrique, le carburant est amorcé très facilement. Le démarreur a été remplacé par un nouveau modèle à démultiplication de couple. L’allumage est entièrement électronique avec capteurs d’injection incorporé comme à l’origine.

A suivre …

Démarrage moteur : le bruit feutré du B20

Vous avez aimé cet article ?

Comme nous, partagez votre passion des voitures anciennes en cliquant sur un des boutons de votre réseau social favori.

Dépannage

Eloigné de l’atelier ?
En panne ou immobilisé ?
Nous pouvons allez chercher votre véhicule sur un plateau-remorque.